dimanche 1 avril 2012

Présidentielles:Coup de tonnerre à L'UMP!

Attention,ce qui suit n'a a ce jour reçu aucune confirmation officielle,c'est un "off",une information exclusive que j'ai dégottée sur le Net;la source m'a néanmoins parue suffisamment sérieuse pour que je relaie ce qui s'apparente à une excellente nouvelle


Invité d'honneur à une conférence donnée par Alex Salmond,le Premier Ministre Écossais à propos du projet de référendum pour l'indépendance de son pays en 2014 ,en présence de David Cameron,Premier Ministre Britannique modestement emballé par cette perspective et d'un journaliste du Skeptical Economist,Monsieur Sarkozy après des considérations d'usage rappelant l'attachement qu'il a aux territoires d'Outre-Mer s'est livré à des confidences qui ont définitivement plombé l'ambiance de ce  colloque tenant des propos pour le moins inattendus,surtout venant d'un personnage public dont la combattivité n'est plus à démontrer.

Alors que le journaliste interrogeait Nicolas Sarkozy sur ses chances de remplir un second mandat,il y eut un trou très net dans la conversation.
Après s'être épongé le front et avoir avalé d'un trait un verre d'eau,le Président s'est,selon les rares témoins littéralement décomposé.
-Dans un premier temps Le Président aurait admis avoir demandé à plusieurs instituts de sondages de"jouer sur la marge d'incertitude pour lui donner un coup de pouce",lesdits instituts après avoir obtempéré auraient tout de même signifié à l’intéressé qu'il aurait un retard probable de 6 à 8%sur son principal adversaire,ce qui ne lui garantissait même pas une place au second tour
-Monsieur Sarkozy aurait évoqué diverses fautes politiques que lui ou ses conseillers auraient commises:
Le retrait de la Police de proximité qui était dans certains quartiers le seul représentant de l’État respecté et qui endiguait une partie de la délinquance "lourde"(trafic d'armes ,drogues dures,prostitution)
L'absence sur 12 ans de projet réel pour une rénovation du système pénitentiaire,la saturation des prisons qui a amené la libération illogique de milliers de petits délinquants donnant un exemple déplorable à leurs pairs
L'erreur certes louable de donner des avantages fiscaux aux entrepreneurs hélas sans demande sérieuse de contrepartie ce qui a amené à une dépréciation de la valeur travail (emplois aidés précaires,stages sous rémunérés)
Le calcul douteux que ses collègues et lui même ont fait sur "l’allègement du Service Public":non remplacements de postes dans les hôpitaux,les écoles certains services administratifs,privatisation de La Poste;mesures qui ses ont révélées plus coûteuses que les économies qu'elles étaient censées engendrer.
-Enfin,le Président devant une audience estomaquée se serait déclaré las de détenir le pouvoir,las de l'hostilité croissante qu'il rencontre dans ses divers déplacements,déclarant notamment:"je n'ai jamais reculé devant le danger et ai toujours fait front à toutes les provocations mais,étant père d'un enfant en bas âge,je suis obligé de reconsidérer ma position"
-Concluant avant de s’effondrer sur une chaise,Monsieur Sarkozy aurait lâché:"je ne vais pas me présenter aux Présidentielles et laisserait le soin à Monsieur Fillon de défendre nos chances  ,il me paraît plus raisonnable étant donné les circonstances de retourner à ma fonction première d'avocat",je me suis présenté de prime abord pour gagner,il est hors de question que je me contente dans un climat hostile de jouer les seconds couteaux et d'être courtisé par des individus dont je ne partage pas les valeurs".
"Je ferais rapidement connaître au Peuple Français ma décision afin de clarifier la situation et permettre à mes concitoyens de voter en toute sérénité!"

(Extrait officieux d'une interview donnée à Sterling,(Écosse)le 28 mars 2012)

1 commentaire:

  1. ce qui est malheureux c'est que face à lui il n'y a personne d'envergure pour assumer. les Français vont voter Hollande contre Sarko et pas pour Holalnde qui sera un Président triste et influencé.

    RépondreSupprimer