jeudi 1 novembre 2012

Lobotomie 1):à l'ancienne

AVERTISSEMENT:CET ARTICLE CONTIENT DES IMAGES TRÈS CHOQUANTES,MINEURS ET ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR.

Warning:contains graphic matérial



Cette vidéo nous montre la merveilleuse invention du bon docteur Freeman:la lobotomie trans orbitale
Le principe en est extrêmement simple:on assomme la victime avec des chocs électriques ou avec un anesthésique léger(sinon,c'est pas rigolo) puis on insère un petit pic métallique dans la voute orbitale(de l'oeuil ) qui,avec l'aide d'un marteau permettra de casser la fine paroi osseuse pour avoir accès au lobe frontal.
Puis,on insère un guide dans l'ouverture ainsi pratiquée et l'on y fait pénétrer un fin bistouri afin de sectionner les fibres nerveuses.
Le guide est gradué ce qui permet au délicat chirurgien de choisir l'ampleur des lésions"curatives" qu'il souhaite appliquer.
Pour un meilleur balayage,cette opération peut être appliquée des deux côtés.

Évidemment,le résultat de cette joyeuse boucherie est dans le meilleur des cas de transformer le patient en légume ,il était heureusement réservé aux cas considérés comme désespérés,c'est à dire qui n'avait pas répondu favorablement aux bains froids ,mesures de contention diverses,drogues plus ou moins expérimentales (après les années 50)et "électrothérapie".
Malgré un taux de mortalité élevé (au moins 20%) due aux conditions d’hygiène douteuses et à l'incompétence des praticiens (un simple psychiatre n'ayant aucune compétence en chirurgie pouvait faire cette opération présentée comme simple et sans danger après une formation rudimentaire) et de nombreuses séquelles,cette technique barbare ne disparaitra  qu'à la fin des années 50 avec la mise sur le marché des premiers neuroleptiques,certains malades seront malgré tout opérés jusqu'à la fin des années 60.
Le nombre total de lobotomies trans orbitales ou classiques (trou dans la voute crânienne puis bistouri,produit chimique ou cautérisation) n'est pas connu mais est estimé entre 40.000 et 100.000,elles étaient perçues à l'époque pour les soignants peu nombreux et la famille du malade qui avait les frais d'hospitalisation à sa charge comme une solution moderne,une alternative à un internement à vie et une solution pour endiguer  définitivement les accès de violence .

Quelques liens:

Marc Guénot nouvelobs lobotomie

A Bottéro neuropsychiatrie.fr histoire de la lobotomie(pdf)

Document en trois parties sur la pratique de la psychiatrie"de masse"Britannique avant les années 80 (contient des témoignages choquants)



Bon,c'était la partie la plus trash et la plus sérieuse de cette mini-série,la suite devrait être plus légère...

Une dernière touche d'humour graveleux avec Les Béruriers Noirs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire