dimanche 19 mai 2013

L'art thérapie(Chroniques...)


'Sont ingénieux quand même à "Pas d'Emploi"pour casser les couilles aux gens!
J'ai eu affaire à eux il y a deux ans et j'ai du me fader entre autres tracasseries inutiles un "atelier personnalisé de retour à l'emploi".
Pour être personnalisé,c'était du sur mesure,de la haute couture,le père Lagerfeld pouvait aller se rahbiller...
Je me suis retrouvé un triste matin pisseux comme on les aime à Sots-les-Orteils dans une espèce de salle de conférence rance au rez de chaussée d'une maison de retraite avec un éventail de cas sociaux pas piqués des vers.
Tout d'abord,il y avait la pauvre fille de 22/23 ans quasi illettrée et qui s'était fait larguer par son mec avec 4 ou 5 gosses sur les bras,sortez les violons...
Mon préféré,un magnifique sac à vin de 50 balais qui essayait désespérément de se faire financer un permis poids lourds,il venait tous les jours sur une mobylette hors d'âge et finissait une fois par semaine aux urgences because accident,faites péter les compresses...
Un brave type ingénieur en mécanique hydraulique venu du Congo,super qualifié mais ayant hélas le même niveau en Français que j'ai en Anglais,sortez les boules Quiès ...
Un Gitan,un vrai,un velu qui faisait dans le ramassage de ferraille,la mécanique auto,le gros cliché vivant,en parfaite santé,là en 3D,incroyable...
Une femme de 45 ans qui avait déjà- trouvé du-boulot -mais-qu'il-fallait-qu'elle vienne- quand-même (rigolez pas,c'est avec vos sous*...).
Un Rebel-Rebel de 20 balais qui ne voulait pas bosser
D'autres gus du même acabit pas bien méchants mais qui avaient autant de chances de trouver un boulot que moi d'aller planter des brocolis sur Mars...
Entre autres tests niveau CM2 et autres remplissages de paperasses,il y avait aussi un atelier d'art thérapie;ça puait l'arnaque à vingt kilomètres mais pas moyen d'y couper...

Elle était là,une blackouse commak, un meuble,pas vilaine cependant,elle tenait un bouquin d'Aimé Césaire à la main.
La première fois,c'était"instruments Africains**,je me suis dit que si elle avait pu,la doudou aurait ramené un totem,deux trois huttes et quelques babioles en os humains pour faire style mais faut croire que le budget n'était pas à la hauteur...
Pour ma part,je me suis emparé d'un"bâton de pluie" qui me faisait irrésistiblement penser au bruit que fait mon chat quand il pisse dans sa litière,je me concentrait sur cette image tout le temps de la séance histoire de ne pas péter un câble pendant que les autres se faisaient intensément chier et me regardaient bizarre .
Y'a eu aussi la pâte à modeler,ça m'a rappelé la thérapeute que je voyait pour mes troubles du comportement quand j'étais gosse
Heureusement j'ai sur un coup de bol relatif retrouvé du boulot,je n'ai donc pas eu le droit à la suite du programme du Cirque du Sommeil ,dommage,j'ai peut être raté les fauves et le lanceur de couteaux ...

*Pierre Desproges
**authentique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire