lundi 27 mai 2013

"Les Citoyens Secondaires"(2017)

Attention :cet article peut contenir des propos anti-sarkozistes


C'était une promesse électorale  phare de Nicolas Sarkozy et elle avait été mise en place avec une rapidité étonnante, à croire que les institutions en question avaient déjà senti le vent tourner.
Dès 2017,TOUS les dossiers des demandeurs d'emplois avaient  déjà été informatisés,fichés,CHACUN s'était vu attribuer une note globale sur 200 en fonction de ses qualifications,de sa motivation,de son ancienneté et sur divers autres critères plus ou moins discutables.

-Les candidats ayant une note en dessous de 100 étaient immédiatement et irrémédiablement classés dans la catégorie"Citoyens Secondaires"c'est à dire que l'on considérait qu'ils ne pouvaient pour diverses raisons ne rendre aucun service à la communauté,ils se voyait attribuer sans condition un pécule minime et un"pack santé standard"limitant leurs frais médicaux à 3000 euros sauf dérogation ou service rendu.

-De 101 à 120 points,les bénéficiaires d'aides, les"Hors Emplois"restaient en dehors du"circuit" hyper saturé avec plus de six millions de chômeurs mais on leur demandait en échange d'une pension un peu moins étriquée et d’avantages divers de contribuer"volontairement"(initiatives personnelles bienvenues)à la bonne marche de la communauté.
Certains éléments méritants pouvaient accéder à la catégorie supérieure,ce qui,soyons honnêtes n'était pas forcément une bonne nouvelle pour eux...

-Les "Emploi 1"devaient accepter n'importe quel travail pour lequel ils étaient censés être qualifiés,s'ils parvenaient à satisfaire leurs employeurs,ce qui était le cas une fois sur 10 environ,ils pouvaient passer"Emploi 2" avec au choix un travail plus personnalisé ou une formation rémunérée avec  accès garanti à un emploi pas forcément choisi mais plus adapté et mieux payé.

-Toute personne affichant plus de 140 points était automatiquement classée "Emploi 2"avec accès privilégié à une formation rémunérée;alors qu'un "Emploi 2 " à 121/140 points pouvait été rétrogradé"Emploi 1"et se retrouver à se taper les pires tâches stupides et répétitives non "robot-rentables"pendant trois ans,les heureux possesseurs d'un score entre 141 et 160 points se voyaient accorder autant de chances que nécessaire pour être"Emploi Stable" ou "Emploi 3".
Inutile de préciser que les meilleurs hôpitaux,maisons de retraite,logements et soins psychologiques étaient réservés à l'élite:Les "Emploi 3" et les "Emploi Stables"

-Les "Emplois 3"étaient le sommet théorique de cette hiérarchie,Nicolas Sarkozy s'étant royalement octroyé le score suprême de 200 et ses sbires ce qui restait entre 180 et 199.
Les" Emplois 3"sur diplômés parlant plusieurs langues et à l'aise avec la société moderne donc  un peu mafieux ou/ et mythomanes sur les bords restaient rarement sur leur faim et se contentaient généralement d'attendre qu'un emploi réellement à leur mesure se libère plus ou moins naturellement.

-Les"Emplois Stables"consistaient par contre une caste à part,travaillant depuis trois ans au même endroit avec ou sans aide  dans un poste qualifié ou non,c'est ainsi qu'un bon plombier ou un bon garagiste pouvait avoir les mêmes droits qu'un chirurgien ou un homme politique,du moins en théorie...
Ils pouvaient évidemment se perfectionner et retrouvaient automatiquement un travail adapté,souvent "emprunté" à un membre d'une catégorie inférieure.



article susceptible d'être ultérieurement développé et/ou augmenté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire