dimanche 2 juin 2013

"Améliorez votre rhétorique avec vos proches malentendants"(Chroniques...)

(à Pierre Desproges)

Coquetterie de l'âge,beaucoup de personnes à la retraite ne veulent pas admettre que leur audition baisse,que leurs esgourdes sont ensablées,qu'il y a des faux contacts avec les entrées menant vers leur disque dur...
Inutile de faire remarquer aux intéresses qu'il existe des prothèses adéquates,de toutes façons comme ils regardent la télé,on le leur rappelle déjà vingt fois par jour...
Résigné(e),vous vous mettez la mort dans l'âme à répéter autant de fois que nécessaire l'information que vous voulez transmettre à vos proches ,à vos amis.
Erreur,funeste erreur,ceci est une attitude mentalement destructrice et une infantilisation intolérable de votre interlocuteur qui reçoit par la force des choses des propos simplistes,pauvres en contenu,peu stimulantes d'autant que leur perception est problématique...
Il y a une autre solution:s'adapter en temps réel aux réponses de votre vis à vis ,lui proposer un échange dynamique,jouer avec le handicap plutôt que de le traiter comme une tare.
Par la même occasion et sans causer le moindre tort à votre interlocuteur,vous pouvez améliorer votre expression en public,votre rhétorique,explications:

-Exercice n°1:action/réaction(niveau débutant):discutez comme d'habitude avec votre interlocuteur qui répondra quelque absurdité,puis,sans vous démonter et en prenant un ton naturel,proposez lui une réponse adaptée;ça n'a l 'air de rien mais cela vous oblige en quelques secondes à changer de champ lexical et à intégrer en temps réel des données qui n'ont  souvent strictement rien à voir avec le pitch de départ.
Là où ça se corse,c'est qu'il faut ensuite être capable d’empiler des strates locutives sur le même principe en réussissant à garder à l'ensemble une apparence de cohérence .
Conseil:commencez par ne réinterpréter qu'une réponse à la fois,puis,l'aisance venant,essayez de maintenir ensuite le rythme d'une conversation normale.

-Exercice n°2: Talk Driving/Orienter en temps réel la conversation(niveau médian)
Vous arrivez chez votre interlocuteur en principe pour prendre de ses nouvelles mais aussi pour lui transmettre des informations,du feed back pour le disque dur ,you're in the army now,hors de question de répéter quinze fois avec variantes à la clef la même ânerie,c'est vous que c'est le chef alors les informations,elles vont renter,soit par la porte,soit par la fenêtre et même par la cuvette des chiottes s'il le faut!
Restons zen:la seule chose à faire pour cet exercice est,en fonction du retour hasardeux de votre première phrase d'orienter de la façon la plus synthétique et directe possible la conversation vers l'idée primale sans pour autant froisser votre auditeur.
Il faut donc à la fois prendre en charge en temps réel les élucubrations que vous avez le malheur de recevoir,établir un lien logique en une ou plusieurs étapes avec votre propos original puis à émettre vocalement dans un délai décent le résultat de votre stratégie,au risque sinon de passer pour un demeuré.
Bien entendu,impossible de tenir une conversation de but en blanc selon ce principe,soyez modeste et montez un à un les échelons vers le but final:une conversation cohérente bricolée à l'arrache avec les moyens du bord mais contenant tout ce que vous aviez envie de dire au départ et,j’insiste sans être pour le moins du monde désagréable.
Level 3:mode expert:tu vas les acheter tes oreillettes oui ou merde?
"Calme et patience font plus que force ni que rage"
Si votre interlocuteur est sourd comme les Daft Punk,alors pourquoi pas vous?
la tentation est de composer en direct une sorte de cadavre exquis verbal en rajoutant une couche de n'importe quoi sur un lit d’inexactitudes,hors,comme vous êtes rarement le seul à discuter,ceci pourrait rapidement passer pour un foutage de gueule .
Soyer plus malin et incorporez des doses variables d'éléments de réponse pour formuler vos propos tout en prenant le soin d'être dans la limite du possible entendu voire compris(on peut rêver) ...
Le récipiendaire de la réponse verra qu'il y a un lien logique dans l'échange mais aussi une distorsion sémantique incompréhensible(ou plus prosaïquement qu'il y a une couille dans le potage),c'est là logiquement qu'il devrait de poser la question suivante"je deviendrais pas un peu sourdingue par hasard?"
Yes
You win!
Il ne reste plus qu'à emmener l’intéressé(e) chez l’audioprothésiste le plus proche avant qu'il ou elle ne change d'avis!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire