samedi 22 juin 2013

Daft Punk,I:contrepoison

Pour ceux qui ont eu le malheur d'acheter le dernier Daft Punk,et,pire qui ont eu l'imprudence de l'écouter en entier,j'ai préparé une cure en deux parties à base de musiques curatives de haute qualité.
Après,vous faites ce que vous voulez,si vous voulez vous réveiller à trente ans en train de vous chier dessus et sans pouvoir coordonner les mouvements de vos mains,ce n'est plus mon problème...
Première phase:les soins d'urgence,près d'une heure de musique qui fait chaud aux oreilles,c'est la fête de la musique,enjoy!
En essayant de constituer une playlist   cohérente,j'ai été confronté à plusieurs cas de conscience:Devo était évidement à administrer rapidement en cas d'urgence:devais je puiser dans les classiques ou faire preuve d’initiative en tentant une version récente?
J'ai estimé ce titre de 2010 suffisamment puissant pour contrer toute allergie à la musique de merde.
Avec YMO,même problème,des versions concert récentes de titres incontournables circulaient,j'ai là préféré une thérapie transversale en appliquant une version cover des Beatles massacrée à la tronçonneuse,un produit qui a plus de trente ans mais qui a prouvé son efficacité.
Avec Herbie Hancock,le choix n'est pas facile non plus,prorité ici au groove sans négliger les trifouillages sonores.
Après cette petite période de calme,un peu de cold wave,histoire que le patient ne se croit pas guéri à si bon compte,une petite giclette d'HK 119 pour stabiliser les humeurs.
Bruce Haack n'aurait pour les profanes rien à foutre là sauf qu'il est l'un des pionniers  du mélange  électro/voix/instrumentaux,mélange qui n'a pas été réalisé avec succès en 2013 par les empoisonneurs sonores précités dans cet article,alors pourquoi beaucoup ne sont plus capables de faire  40 ans plus tard ce que certains réussissaient déjà à l'époque alors que le matos est bon marché et simple d'utilisation, mystère...
Si l'est un groupe qui n'a pas perdu la recette du mélange même s'il sont depuis 20 ans inconstants,ce sont bien les Résidents,prêts à faire de la musique avec n'importe quel objet,logiciel pourri,synthé rudimentaire et à pousser leurs voix dans leurs dernières extrémités;j'espère en tous cas à avoir réussi à vous restituer une parie de vos facultés auditives ,de votre sens du gout et de vous avoir persuadé à jeter à la poubelle l'indigne opus des Daft Punk.
Piqure de rappel dans une semaine (je bosse,désolé)


2 commentaires:

  1. j'ai jamais trop accroché sur leurs casques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'ils gardent leurs casques par nostalgie,pour se rappeler le bon vieux temps où ils séchaient les cours de leur école catholique privée pour aller braquer des petites vieilles!

      Supprimer