lundi 3 juin 2013

Le survivaliste/la baraque à Nono (Chroniques...)

Elle était quand même pas chouette la baraque à Nono,depuis que le pauvre gars était mort suite à une hémorragie quand il a eu son bras happé par la moissonneuse-batteuse qu'il réparait,la maisonnette déjà pas très folichonne étant habitée menaçait ruine.
Certes,il y avait à côté un beau bout de terrain mais comme  plus personne ne veut s'emmerder maintenant avec un jardin ou des volailles,l'ensemble était invendable.
Le notaire en réclamait 40 000 euros,je crois qu'il doit prendre des trucs c'est pas possible autrement.
Puis,il y a le jeune qui est arrivé,le Kevin avec son gros 4x4 japonais et sa dégaine de branleur,ou lieu d'acheter l'ancienne épicerie où il y avait que deux trois coups de balai à remettre,il a acheté cash cette saloperie;quel couillon!
Comme il bossait encore en ville,on le voyait pas souvent au départ,ceci dit,on courrait pas après,faut être honnête aussi,même si ses quatre gosses mettaient un peu d'ambiance,le maire avait même envisagé de faire des démarches pour rouvrir l'école mais comme c'est un sac à vin on l'écoutait pas trop hein.
La femme au Kévin,elle était pas dégueulasse surtout qu'elle avait déjà eu plusieurs chiards dans le buffet,au début,elle était toute joice et vas y qu'elle te mettait des rideaux aux fenêtres,qu'elle foutait partout des saloperies en plastique de chez Ikea,la baraque a été vite repeinte couleur pistache;perso,j'aurais dit vomi mais moi,la peinture...
L'autre était pas fainéant non plus,il a tout retapé au début n'importe comment puis,il a fini par se démerder;je lui donnait pas trois mois à rester dans le patelin,il m'a fait perdre cinquante euros et une caisse de pinard ce cornichon!
Là où on a commencé à se marrer c'est quand l'autre a voulu que sa gerce se fasse tartir dans le bled plutôt que de continuer à bosser à mi-temps histoire de mettre en place le potager,s'occuper des poules,des lapins et tout le toutim,j'ai parié qu'elle tiendrait pas deux semaines et j'ai récupéré mes cinquante euros,mon pif et une bouteille d'apéro en prime!
Du coup,l'autre est parti à fond dans son délire,il s'est équipé pour l’Armageddon:groupe électrogène,éolienne,qui s'est d'ailleurs cassée la gueule un mois après à cause des giboulées ,puis comme ça suffisait pas,il a été emmerder le maçon du coin pour qu'il lui fasse une sorte de bunker où il a commencé à accumuler plein de bouffe,à la fin,le mec de Maximo,il en avait marre de ses conneries!
Puis ça été la guerre,la vraie avec des poils,le type il rentrait,fourrait deux trois trucs dans un sac et partait faire de la survie.
Trois jours de camping sauvage après une semaine de boulot et toutes ses conneries,sa femme qui s'était barrée avec les gosses,en trois mois le mec qu'était déjà pas gras à la base a perdu quinze kilos,je le voyais rentrer de ses escapades,c'est moi qui m'occupait des bêtes;moi,le gars,je crois qu'il prenait des trucs c'est pas possible autrement...
Puis,fatalement,le Kévin s'est fait braquer son bunker,y'avait de tout la d'dans des montagnes de conserves,des hectolitres de flotte ,de quoi attaquer une banque ou faire le terroriste,des gadgets qu'on savait même pas à quoi ça servait,le Patrick il s'est même blessé avec un de ces machins,c'est comme ça qu'il s'est fait gauler par les gendarmes...
Du coup l'autre a tout revendu 40 000 euros,c'est même le notaire qu'a acheté faut dire qu'avec tout ce qui avait été refait c'était pas une mauvaise affaire!


CAKE I Will Survive par moriganne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire