vendredi 28 juin 2013

Médocs en stocks(Chroniques...)

Cet après midi en rentrant du boulot,j'ai eu la malencontreuse idée d'aller chercher des anxiolytiques à la pharmacie d'Hinault,la Picouse,le bled d'à côté.
j'aurais pas dû,peste!

Devant moi à l’intérieur de la "droguerie"s’était constituée une file respectable de retraités;là déjà il faudra qu'on m’explique pourquoi des gens qui par définition n'ont pas grand chose à foutre de leurs journées attendent la fin de l'après midi pour aller retirer leur came...
Au vu de l'affluence et sachant que les "caissières"du coin ont l'efficience d'un escargot neurasthénique,j'estimais mon temps d'attente à 20 minutes,j’envisageais d'ailleurs d'aller faire quelques emplettes à l'épicerie adjacente,la queue qui commençait à se répandre jusqu'en bas des marches m'en dissuada ,on se serait cru dans un remake d'un vieux film de Roméro où d'ailleurs j'avais toutes les chances d'être le plat de résistance...

Otage d'une horde sans cesse grandissante de zombies,je pris mon mal en patience et commençait  à observer les transactions s'effectuant devant moi .
J'entrais dans une dimension inconnue,un délire dont Kafka aurait fait ses choux gras:c'était un cortège de paperasses de médecins,spécialistes,infirmières,centres d'aides sociales avec en garniture diverses cartes aux fonctionnements abscons,de tampons colorés,d'écritures cryptiques en pattes de mouche ,chacun avait entre temps décrété qu'il ne prendrait pas telle saloperie en suppositoire mais en gélule,qu'il ne voulait pas de générique,qu'il repasserait s'il le faut et puis non,finalement c'est urgent alors ça ira ...
Bien sûr une carte sur deux n'était pas à jour,il manquait un médoc sur quatre qu'il fallait remplacer par un autre qu'il fallait couper en deux ,prendre en spray au lieu de la voie anale,manger avec un yaourt en écoutant le Carmina Burana,tout cela devant être expliqué à des vieillards souvent sourds comme des pots et dépourvus quelquefois de la plus élémentaire notion de science ou même d’hygiène...
Finalement après avoir subi un show room mêlant clystères,onguents,prothèses,seringues,colliers anti puces et boites de talc et de guimauve sans sucre j'obtiens le précieux Graal:une boîte de cachetons à deux euros quatre vingt...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire