samedi 17 août 2013

2017:"Les vacanciers statiques"

Même si les professionnels du tourisme avaient senti un petit coup de mou en 2015 et 2016,rien ne les préparaient à la catastrophe commerciale qui allait s’abattre sur eux en 2017.
Depuis déjà deux décennies,le prolo de base avait déjà tendance à se rabattre sur les vacances en circuit fermé,celles qu'on passe dans une partie de la famille un peu pénible mais qui a le privilège d'habiter dans une région regardable sans conflits urbains,sans usines,avec des zarbres et des pitizoizeaux.
Plus qu'une simple anecdote,ce phénomène illustra quelques vérités profondes:
1)Le pékin de base n'était plus prêt à se faire arnaquer escroquer et racketter sous prétexte de détente,de lieu touristique,de pittoresque,il est raisonnablement renseigné et flaire maintenant l'arnaque à 800 kilomètres.
2)Le galeux de base n'a plus de travail décent ni de salaire correct  ce qui l’amène à des compromis douteux:dois je faire passer ma voiture au contrôle technique pour qu'on me dise que c'est une épave pourrie et qu'on m'oblige à claquer 600 euros en réparations ou dois je investir cet argent dans la scolarité de mes enfants qui ont à vue de nez un QI de 80 et encore,avec le vent dans le dos?
En aucun cas,il n'est ici question de loisirs,le simple achat d'un livre ou d'un apéritif de luxe relevant vite du phantasme.
3)Argument décisif:et si le "lusque" total n'était pas justement de ne rien foutre pendant nos maigres vacances,d'enfin consacrer du temps à se détendre,s'instruire*et d'enrichir les liens avec les personnes que nous soupçonnons d'être dignes d’intérêt*.
évidemment devant cette avalanche de bon sens,ce tsunami d'introversion,aucun aigrefin ne fut de taille,fini l'hôtelier à la clientèle sporadique affecté de puces cafards et autres calamités,fini le cuistot se contentant de réchauffer des plats de chez Métro en les faisant  passer pour des spécialités maison;les plages de sable blanc eurent subitement l'immaculité qu'elles méritaient et les massifs rocheux retrouvèrent en partie une partie du mystère et de la magie qui faisaient la joie des autochtones et des rares personnes dotées d'un cerveau en parfait état.

*nous sommes,je vous le rappelle dans une fiction



Note à benêts:le connardencampingcar existe aussi en connardquifaitsamoisson ,renseignez vous(à l'agence des amants de Mme Müler)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire