vendredi 20 septembre 2013

2017/2047:"Vous avez été dupliqué"(à suivre)

Honnêtement,je commençait sérieusement à m'emmêler les pinceaux dans mes petits textes entre 2017,2047 et 2063.
C'est en écoutant un titre du groupe d'avant garde Chrome"you've been duplicated"que n'est apparue finalement une solution simple et radicale pour faire tenir l'ensemble:si j'avais du garder ma trame d'origine,je me retrouvais en 2060 et plus avec un vieillard gâteux,hors le personnage vivant dans un milieu très hostile,il devait garder un minimum de répondant.
pour passer de 80 ans voire plus à 60 ,il n'y avait qu'une seule solution:garder une mémoire unique mais la "ventiler" sur deux supports différents:le narrateur de 2047 et 2063 n'est plus le même charnellement que celui de 2017,il a été dupliqué,seule la mémoire,l'historique sont uniques.
Je remercie Murakami et Amélie Notomb pour m'avoir appris par lectures interposées à affirmer des postulats énormes sans me dégonfler et avec une garniture explicative minimaliste.


C'était en 2024 ou en 2025,je ne sais plus,ma mémoire commence à me jouer des tours,j'ouvre ma messagerie et je tombe sur ce message absurde"You Have been duplicated"orné du logo des Anonymous.
Bien entendu,je crus à un spam ou à une blague de mauvais gout,un boutonneux quelconque avait du s’apercevoir que je faisait une consommation anormale d'articles scientifiques et voulais savoir jusqu'où irait ma crédulité;le truc partit illico à la poubelle,je n'eut même pas le vice d'aller cliquer sur le lien,je regrette aujourd’hui de n'avoir pas été plus curieux.
J'y ai bien réfléchi-les moments de désœuvrement ne manquent pas quand on est célibataire- mais sérieusement quel organisme irait claquer des centaines de milliers d'euros(on parlait en euros à l'époque)pour faire une copie,un duplicata de ma triste personne;il y avait tant de cerveaux,de vies prestigieuses à mettre en mémoire,pourquoi s'acharner sur un plouc sinistre,un semi cas social à moitié cinglé et alcoolique?
Maintenant,j'ai l'air fin dans ma suite bunkerisée du Null Stern Hôtel  avec mon chat galeux,je vois bien que les petits jeunes voudraient me jeter dehors à coups de pompes dans le train;qu'ils essaient seulement ces merdeux,si j'ai théoriquement plus de 80 balais mon corps n'en a que 60 et je ne l'ai pas traité comme l'autre,comme un vulgaire sac de viande et de graisse,c'est encore du costaud!

J'ai fini par comprendre ce qui c'était passé en 2020 et quelques quand j'ai choppé le cancer du foie que je méritait,l'équipe médicale qui m'a pris en charge ne m'a laissé que deux options:
1) t'est un pouilleux qui bosse à mi-temps alors,tu n'est pas prioritaire pour une greffe du foie,tu peut te gratter...
2)mais comme t'as une bonne tête si tu veux bien participer à la recherche scientifique et nous laisser un rein,on peut peu être faire quelque chose pour toi.
Étant à deux doigts de crever,je me contrefoutait de ce qu'ils feraient sur mon organisme,j' ai pris sur moi pour ne pas les traiter de nazis et j'ai donné mon accord,c'est comme ça que je suis reparti avec un foie tout neuf,du synthétique haut de gamme,j'avais aussi conservé mes reins mais ces salopards ne m'ont rien dit de peur que je me remette à picoler.
J'imagine que pendant que je roupillait sur la table d’opération ça a dû être la fête du slip pour les prélèvements biologiques y compris au niveau du cerveau,on a du me scanner dans tous les sens.
Je n'ai réellement repris conscience qu'au bout de trois semaines ,j'étais pas mort,c'était le principal,merci Docteur...
Là où ça se complique c'est que je ne sais toujours pas comment c'est ensuite déroulé le "transfert".
Alors que lors d'une paisible soirée de 2028 je m'endormais le plus tranquillement du monde,je me réveillait  deux semaines plus tard dans un corps qui affichait facile vingt ans et trente kilos de moins que mon"véhicule corporel"habituel.
Croyez moi si vous voulez mais si ça m'a fait bizarre deux ou trois jours,pas plus,je m’accommodais parfaitement de ma "mise à jour",dommage que ça n'ai pas visiblement suivi pour le dernier étage -en fait tout avait été refait du sol au plafond mais je pouvais pas m'en douter-
Finalement,le truc le plus louche dans cette affaire c'est que mes collègues de travail et mon employeur n'ont rien trouvé à redire à ma sieste prolongée et qu'ils agissaient carrément comme si elle n'avait pas eu lieu.
Ayant déjà tâté des instituts psychiatriques,j'évitais soigneusement d'aborder le sujet...en attendant ça avait dû là aussi coûté la peau des fesses cette petite comédie,des coups pour certains à partir en retraite anticipée...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire