lundi 16 septembre 2013

2047:"Mark"

Mark était un robosexuel très particulier.
En tant que prisonnier,personne n'avait réussi à reconstituer son identité,en effet Mark était un menteur pathologique,un manipulateur qui profitait de la crédulité de ses victimes et sa rare beauté pour les escroquer,deux femmes ayant découvert le subterfuge s'étaient d'ailleurs suicidées .
Psychiatres,drogues de synthèse,rien n'y fit ,le malfrat était tellement enfermé dans sa logique qu'il ne se souvenait probablement plus de sa réelle identité .
Il fut malgré tout reconnu responsable de ses actes eu égard à la complexité et au raffinement de ses arnaques,à l'usage d'une certaine cruauté mentale qui dissuadait certaines de ses victimes d'aller porter plainte.
N'ayant pas de nom,on lui attribua celui de "Question Mark":point d'interrogation sur les registres,il devint vite "Mark"pour ses geôliers.
Pour le sanctionner de ses méfaits,Mark fut affecté contre son consentement à la cyber-prostitution ,son cerveau fut extrait de sa boîte crânienne avec le plus grand soin: on avait quand même affaire avec un individu ayant un QI de 140 et affecté pour sa roublardise aux Affaires Étrangères,le corps athlétique,démesuré,exceptionnel lui aussi fut traité avec un zèle suspect par l'équipe soignante du cryo-pénitentier :alors qu'on se contentait d'habitude de balancer un pilote grossier dans le crâne du patient,ce fut une petite merveille de technologie-expérimentale certes-qui lui fut implantée.
Rien ne dépassait comme sur les autres modèles:pas d'excroissances douteuses ou de casque à la noix,rien qu'un visage parfaitement suturé , une expression et une démarche crédibles quoiqu'un peu saccadées.
Mark fut rapidement l'un des spécimens les plus demandés de l'Eros Center 04,Zone Ouest,après quelques semaines de services il fut d'ailleurs acheté par la célèbre marchande d'armes Giulia Bogdanoff,ce qui était théoriquement illégal.
Experte en cognition cybernétique,Madame Bogdanoff ne put rapidement plus se contenter d'avoir des relations avec du hardware rudimentaire,le bel éphèbe fut donc rapidement amélioré,illégalement comme il se doit,grâce à une connexion par induction à haut débit,il put se connecter de façon autonome à des programmes lui apportant de nouvelles compétences;l'unité centrale cérébrale étant insuffisante pour un usage fin du spécimen les techniciens de Wipe 'Em Out Industries imaginèrent assez rapidement un astucieux système de sac de sport contenant discrètement une unité de stockage et de traitement de l'information supplémentaire.
Le résultat dépassa rapidement toutes les espérances de cette joyeuse bande de psychopathes, "Monsieur Mark" se mit à cuisiner des bons petits plats,à parler un Anglais impeccable;un jour,à force d'accumuler des connaissances,le sujet se mit à PENSER PAR LUI MÊME,chose que n'avaient tout simplement pas prévu ses bidouilleurs qui butaient  d'ailleurs depuis longtemps sur le "seuil critique de conscience"et ne l'avaient jamais atteint même avec du matériel beaucoup plus lourd.
Que c'était il passé,le module de base était il finalement plus puissant,mieux conçu que prévu? C'est probable.
Mark cultiva en secret une nouvelle passion pour la cybernétique et le contenu du sac de sport passa rapidement de cinq à une trentaine de kilos .
Ayant atteint son objectif,le bel oiseau décida un jour de s'envoler laissant à sa propriétaire éplorée un magnifique bouquet de fleurs rares et un poème tout à fait honorable.
à cette heure,personne ne sait ce que "Mark" est devenu.




Pour ceux qui ne connaissent pas et qui s’intéressent au phénomène de "seuil de conscience "décrit par Assimov dans l'un de ses romans ,je conseille le visionnafge de l'animé"Serial Experiment Lain"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire