mardi 10 septembre 2013

Spécial 11 septembre/La tour Eiffel dans le ciel

Désolé,j'avais pas vu qu'on s'approchait de la date fatidique,de la mayonnaise Américaine turbo propulsée qu'on va tous crever dans des souffrances atroces à cause des vilains barbus,je vais être obligé de faire court,mille excuses!
Bientôt on ira arroser les civils Syriens de notre gai savoir et de notre belle technologie,on va tous rouler en Mercedes tellement que ça va booster l'économie,on snobera les prostituées Ukrainiennes qui œuvraient comme elles pouvaient dans des campings cars pourris pour aller se faire sucer dans des pays exotiques et photoshoppés.
On  leur en a fourgué pourtant des bombes,des fusils,des mitraillettes pour qu'ils se zigouillent entre eux ces imbéciles,qu'ils nous fassent pas chier,des armes,des top secret,des saloperies pas racontables à faire vomir les tortionnaires nippons des années 30,fallaient qu'ils la ramènent et qu'ils fassent dans le spectaculaire,l’international...
On va leur raser leurs villes pourries de rastaquouères,atomiser leurs yourtes,sodomiser leurs chameaux même que c'est François Hollande qui va s'en occuper himself!
Moi j'ai tout vu je dis rien,j'en ai vu des basanés qui tournaient autour de la Dame de fer qu'y z'y scotchaient des petits paquets ,qu'ils urinaient dessus en faisant des incantations,qu'ils en grattaient des petits morceaux en croyant être discrets.
Pas la peine d'aller voir la Tour Eiffel demain,y 'en aura plus,qu'ils nous l'auront satellisée sur  Mars,dans l'infini ou au delà,que les pauvres inconscients qui s'y seront risqués nous retomberont en poussières allant nourrir illico les poissons irradiés de la baie de Tokyo!


Arthur h.Trouble-fete.La tour Eiffel sidérale from Tybal Bulba on Vimeo.

Bonus:le texte à l'origine de la chanson d'Arthur H et donc de ce billet:

Blaise Cendrars "tour"

Bonus 2:une interprétation personnelle que j'apprécie beaucoup:
 Blaise Cendras La Tour Eiffel Sidérale/l'autre Hidalgo

Bonus 3
Si je dois admettre qu'on est aujourd'hui  le 14 septembre,je ne pouvais faire l'impasse sur l'incontournable titre "Run,Rabbit,Run" de Dean Carter qui illustre parfaitement l'état d'esprit des gouvernants de notre planète face à la pseudo menace terroriste .
La bonne question n'est pas de savoir comment de tels actes se sont commis mais pourquoi
.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire