mardi 22 octobre 2013

"Cahier d'un retour au pays natal"(tasez moi ça)

En l'an de grâce 1515,le très estimable mais néanmoins pornocrate François 1er,défenseur des Arts et des Lettres subjugué par le génie polymorphe de Léonard de Vinci parvint à convaincre celui ci de passer ses dernières années dans le doux climat des bords de Loire.






Cinq siècles plus tard c'est au tour de François le Dernier,politicien opportuniste minable et sans envergure de se distinguer en expulsant manu militari une pauvre gamine,Léonarda qui n'avait rien demandé à personne et n'ayant comme tare que d'être dotée de parents à la moralité douteuse.
La (ker)messe est dite:on n'a vraiment que les hommes politiques  et les évènements historiques que l'on mérite mais à force de jeter tout le monde sous n'importe quel prétexte,on se condamne à la sclérose,à ne plus faire partie que d'un club fermé de vieillards occidentaux paranoïaques .
Je suis convaincu que notre système ultra capitaliste merdique est voué à la mort à très brève échéance et je souhaite que,quand les États Unis et l'Union Européenne seront bien ruinés ,que la Chine sera bien polluée et le Japon bien rôti,les citoyens de seconde zone de la Terre pourront enfin exprimer leur potentiel et conduire les restes de l'Humanité sur des bases plus constructives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire