dimanche 24 novembre 2013

Les ravages du Body Tuning III:le réencemencement intestinal (2017/2047)

Entre les années 2015 et 2042 année où tout type de pratiques visant à modifier l'aspect ou les fonctions du corps humain ont été officiellement interdites sauf à des fins militaires ou judiciaires,les scientifiques ont été très inventifs pour bricoler leurs commanditaires.
Comme apparemment se faire retoucher la façade et les chairs extérieures ne suffisait pas,c'est à l’intérieur,aux tripes et à la bidoche que certains n'ont pas hésité à s'attaquer.
En 2015,les méthodes de réensemencement intestinales furent autorisés dans le traitement des obésités morbides et de la maladie de Crohn.
Selon les nutritionnistes et les généticiens,l'incroyable capacité des gens en surpoids à métaboliser la moindre parcelle de nourriture,de "matériel énergétique"serait due à un déséquilibre entre deux types de bactéries vivant dans le côlon et les intestins :en dessous d'un ratio de 1/10 entre les "bons" Bacteroides et les "mauvais"Firmicutes,c'était la cata!
Pour rétablir l'équilibre,avaler des probiotiques ne suffit pas,l'injection des souches bactériennes ne donne que des résultats temporaires vue l'ardente compétition qui se déroule sur les lieux et est surtout dangereuse.
Pour obtenir de bons résultats,il ne faut donc pas prendre de demi-mesures:on vide le tout et on le remplit à nouveau avec du bon "matos",il s'agit de recréer artificiellement la contamination originelle qui a lieu chez le nourrisson dès les premiers jours de sa vie!
Tout d'abord le patient doit pendant plusieurs jours suivre un régime pauvre en déchets et boire plusieurs litres par jour un liquide censé lui nettoyer la tuyauterie,un peu comme s'il allait passer une coloscopie.
Il est ensuite hospitalisé et subit en chambre stérile une série de lavements et curetages pour que le tout soit le plus nickel possible,il est pendant ce temps là nourri par intraveineuse.
Puis vient enfin l'étape ultime où l'on réintroduit les petites bestioles par le biais de gels,on utilise pour cela les propres souches isolées chez le patient puis mises en culture dans les bonnes proportions;dès que le total atteint la densité et les proportions voulues,le patient peut progressivement se réalimenter normalement en évitant quand même de se gaver comme un goret,la science ne peut pas tout!

Pour extrême qu'elle fut,cette méthode d'amaigrissement eu rapidement du succès d'abord auprès des sportifs de haut niveau qui virent là l'occase d'obtenir des taux de masse grasse délirants;le vainqueur du Tour de France  2017 fut d'ailleurs retrouvé mort dans une chambre d'hôtel avec moins de 3% de réserves lipidiques;suivirent les vedettes du show biz et tous les "influents" de ce monde:hommes politiques,avocats,chefs d'industries ect..
Bien sur le "bas peuple" voulut aussi sa petite cure miracle sans avoir à en payer le prix et un marché parallèle du traitement intestinal se mit en place.
Si les médecins généralistes parvinrent à faire des offres correctes au niveau médical,ça se compliqua rapidement quand des kinés des vétérinaires  des chirurgiens esthétiques,voire des infirmières voulurent profiter du pactole.
Sauf chez certains médecins,nib de nib de chambre stérile!
En fait la plupart des traitements consistaient simplement à "nettoyer"le rondouillard avec des produits et des méthodes plus ou moins discutables (on a saisi chez certains des insecticides ou du chlore!) puis à lui transférer les bonnes souches.
Inutile que ces cures expérimentales firent rapidement des dégâts d'autant que les autorités mirent du temps à pister les achats médicaux douteux:une bonne moitié de malades chez les clients,pire,un taux de mortalité dépassant parfois 4%.
Les souches ultra virulentes d'E-Coli qui se développèrent ainsi furent à l'origine de la tristement célèbre"peste intestinale" de 2019.
On déplora  en Europe de l'Ouest plus de 300 000 morts et certains quartiers durent être purement et simplement rasés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire