jeudi 26 décembre 2013

Disco latrines (Chroniques...)

à Johnny-Ville,il y a une rareté pour un village de campagne:un lieu où l'on peut soulager sa vessie et plus si affinités sans avoir à subir le regard courroucé et inquisiteur du croquant local.
Rien de mirobolant par le fait,un chiotte à la Turque et une enfilade bétonnée de trois pissotières.
Ce n'est pas précisément un lieu très glamour étant donné que cet espace n'est nettoyé que quand le préfet se radine dans le coin,donc trois ou quatre fois par an;la guitoune étant accolée à la Mairie*,ça fait plutôt tâche...
Pourtant à la nuit tombée,l'endroit attire inexplicablement les petits djeun's du coin,enfin trois ou quatre boutonneux,toujours les mêmes,en fait.
Faut pourtant être motivé:entre les effluves torrides d'ammoniac l'été ,l'absence d'eau l'hiver et une épidémie locale de cécité temporaire qui empêche certains usagers de constater la présence d'une poubelle à environ trois mètres,pas possible de faire son effarouché!
J'eus enfin hier le fin mot de ce phénomène étrange:non,les gogues n'étaient pas sises sur un ancien cimetière indien,non,les témoins de Jéhovah de la rue d'à côté ne se livraient pas à des rituels secrets attirant leurs victimes dans ces miasmes,la réalité était toute simple:c'était le seul endroit de ce trou à rats où les gamins du coin pouvaient proposer à d'éventuels usagers ces délectables épices orientales qui font rire bêtement comme ça pour rien** sans se faire emmerder par la populace locale confite dans le mauvais pinard les anti dépresseurs et les antalgiques.
Accompagné par le doux scintillement des décos de Noël accrochées sur le mur mitoyen de l'édifice publique et nimbé par le pernicieux crachotement des MP3,le bunker-pissotière-coffee-shop prenait  à la nuit tombée des fausses allures de micro discothèque...  

*Détail authentique
**Coluche"Chanson Canadienne"

Le Le - Disco Monster from magnetron music on Vimeo.

1 commentaire: