mercredi 11 décembre 2013

Les ravages du Body Tuning IV/Zombies 7 G (2017/2043)

Durant les débuts des années 20,la téléphonie fit encore des progrès considérables à tel point que les visiophones d'alors furent réduits à l'état d'implants intra-crâniens.
Il y avait d'abord l'implant auditif positionné près de la tempe droite et relié par des capteurs-émetteurs aux os supérieurs de la mâchoire qui permettait à la fois de perçevoir les informations sonores par vibration de l'os transmise à l'oreille interne et d'activer le micro processeur de l'implant principal donc de téléphoner,aller sur internet ou bénéficier d'un service GPS.
Le deuxième implant était glissé au dessus de l’orbite de l’œil le moins faible,branché sur le nerf optique et assurait quand à lui la transmission et émission de données visuelles réelles ou virtuelles;les deux micro boîtiers communiquaient évidemment entre eux.
Depuis les années 1990,des études avaient été menées pour savoir si l'exposition du cerveau à des ondes électromagnétiques centimétriques pouvaient mener à des pathologies mais la quasi unanimité des scientifiques d'alors avaient conclu à l’innocuité de celles ci en dessous d'un seuil de 2 watts par kilos de chair exposée;seuils inatteignables depuis la 4G.Seule une minime et réversible hausse de température locale des tissus avait été observée au delà d'un watt/kg.


Hors,malgré les progrès de la compréhension de notre génome et de sa mutabilité face aux agressions environnantes,aucune étude sérieuse ne fut plus entreprise après 2015,on était et d'un facteur cent puis mille fois en dessous du seuil tolérable,alors basta,notre corps étant traversé plusieurs fois par seconde par des particules spatiales énergétiques plusieurs millions de fois plus puissantes,pourquoi s'emmerder avec du tel pipi de chat?
Ce fut une erreur car,comme on le prouvera plus tard vers 2035,les  fréquences et les intensités correspondant à la 6 G et à la 7 G parvenaient à parasiter la structure interne des gènes correspondant à la perméabilité des capillaires sanguins de la "matière grise".

Entre 2024 et 2035,des centaines de millions d'individus se firent greffer le dispositif 7 G et si ceux ci ne furent atteints que dix ans après leur opération,la sonnette d'alarme fut tirée quand des adeptes du 6 G n'ayant qu'un implant auditif se mirent en masse à littéralement "fuir du cerveau",les pauvres furent victimes d’hémorragies internes pour les moins chanceux avec parfois des paralysies ou des pertes cognitives à la clef,heureusement,presque la moitié des adeptes n'eurent aucune lésion notable mais si on prend en compte les acouphènes et les problèmes mineurs de motricité,près de 50 % des clients 6 ou 7 G furent atteints et se virent rapidement affublés du gracieux surnom de "zombies"par ceux qui avaient préféré des modes de communication plus traditionnels.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire