mercredi 24 décembre 2014

"60" (2017/MNDF)

Suite au décès consécutif à une crise cardiaque du grimpeur Italien Jiuseppe "Il Spectro"Frantelli dans un hôtel de passe sordide,le tour de France 2020 n'eut pas réellement lieu.
Pour protester contre les demandes abusives des coachs et des sponsors en termes de performances,le peloton dans son intégralité soutenu par les rares responsables d'Amaury Sport Organisation qui n'étaient pas véreux décida de rouler à un rythme décent,transformant la compétition mythique en sympathique rencontre de cyclotourisme.

Le pauvre Frantelli n'était certes pas le premier forçat de la petite reine à casser prématurément sa pipe de surcroît dans une situation compromettante mais il inaugurait apparemment une nouvelle mode dans le monde du cyclisme professionnel:le recours au dopage génétique.L'autopsie de la victime révéla aux légistes incrédules que le sportif était doté d'une capacité pulmonaire de sept litres et demi faisant passer Miguel Indurain pour un pauvre asthmatique et d'une masse graisseuse de deux pour cent qu'on ne retrouvait généralement que chez certains cancéreux en phase terminale.  

S'ils ne voulaient pas finir à la soupe populaire et déplaire à des commanditaires dont la patience n'était pas précisément la première qualité,les responsables de tout le barnum médiatique qu'était le Tour de France devaient trouver rapidement une solution pour instaurer un renouveau,provoquer une cassure par rapport au passé copieusement vérolé de l'épreuve.

C'est en voyant le vénérable Michel Drucker sur un vélo couché qu'un commercial de  Monsanto-Unilever-Danone  émis l'idée d'offrir ce type de monture aux sportifs professionnels en mal de compétition (le tour d’Italie et de Lombardie ayant été interdits en 2018 suite à une affaire de trafic massif de nano-médicaments à usage vétérinaire).
L'avantage du vélo couché est d'abord qu'il permettait à ses utilisateurs d'atteindre des vitesses plus élevées sur le plat ou en descente qu'avec  du matériel conventionnel.
A partir de trente kilomètres heure,une part de plus en plus importante d'énergie musculaire ne sert qu'à lutter contre la résistance de l'air ici divisée par un facteur deux.
Grâce à l'ajout d'un pédalier elliptique invention des années soixante scandaleusement absente des anciens modèles et qui améliore le rendement énergétique du cycliste d'environ quinze pour cent en permettant un meilleur accompagnement mécanique du mouvement des jambes ,les vélos couchés s'avérèrent,conduits pas des hommes surentraînés être de véritables bolides.
Munis d'un carénage partiellement démontable qui en améliorait encore le CX,les vélos pouvaient franchir allégrement les cent kilomètres heure sur le plat,sans doute plus de cent quarante en descente mais aucun motard n'était assez fou pour suivre sur des routes de montagne ces engins hyper maniables .
Les financiers de l'épreuve étaient aussi ravis car la coque du véhicule offrait une surface importante d'exposition pour leurs logos sans commune mesure avec les corps faméliques des conducteurs.Seule l’absence de contact visuel direct avec le coureur une fois l'habitacle fermé pouvait poser problème mais il fut pallié par une captation vidéo interne qui offrait en plus de nombreux paramètres physiques mesurés par des capteurs le spectacle du visage supplicié et ruissellent de sueur de l'athlète.
A l'écran,le spectateur voyait donc une succession d'objets oblongs et bariolés défiler à grande vitesse dans des paysages verdoyants avec en incrustation le visage des principaux animateurs de l'épreuve ,par contre,pour les spectateurs directs,c'était moyen;il ne fallait donc pas être trop avare sur les animations et les gadgets s'il on ne ne voulait pas voir les routes de campagne se vider de ses caravanes et de ses beaufs consanguins et écarlates.
Il fallut revoir le système de ravitaillement suite à la longueur supérieure des vélos,les cyclistes durent donc emporter dans leur carénage une partie plus importante de leur ravitaillement .
Cette mesure combinée au filmage "drone inclusive"de l'évènement relégua enfin aux oubliettes les navrants carambolages du début du Tour qui envoyaient traditionnellement plusieurs dizaines de coureurs aux urgences.

Conséquemment à ces mesures drastiques,le Tour De France 2021 fut un énorme succès populaire et la barre mythique des soixante kilomètres heures de moyenne -quasiment vingt kilomètres de mieux qu'Oscar Pereiro en 2006- fut franchie sur les 6384 kilomètres du parcours rallongé pour l'occasion.


samedi 13 décembre 2014

Hentaï drone killer (2017/MNDF)

Avec la réélection de Nicolas Sarkozy en 2017,de nombreux évènements fâcheux ont eu lieu .
Durant ses deux quinquennats;les libertés fondamentales ont été bafouées.
Nous sommes le 8 juin 2027 et ceci est la reconstitution d'un courrier officieux reçu par l'un de mes collègues qui s'est glorieusement illustré comme résistant durant la guerre civile européenne de 2023.
Le document original daté du 5 juillet 2017 a été malencontreusement détruit et tout ce qui va suivre est la résultante d'un témoignage oral et d'une enquête approfondie de ma part pour déterminer le degré de crédibilité de ce qui m'avait été raconté.

Bonjour,

Comme vous le savez,nous avons essayé de vous contacter à plusieurs reprises par internet mais vous avez à chaque fois traité ce courrier comme un spam.
Étant donné le côté inhabituel de notre offre,nous comprenons votre réaction et c'est donc par le biais d'un message bien physique cette fois ci que nous nous permettons de vous relancer.
Vous êtes sans doute conscient que la guerre moderne se fait de plus en plus à distance et que les enjeux se déterminent de plus en plus en dehors du terrain.L'action militaire se professionnalise et fait de plus en plus appel à des profils bien précis qui reçoivent ensuite une formation adaptée.
L'effet direct de cette politique est d'épargner un nombre considérable de vies humaines,les cibles sont atteintes plus efficacement grâce à la furtivité des moyens d'intervention,de la légèreté et de la réactivité des nouveaux dispositifs préventifs ou létaux.

Nous avons récemment lancé une campagne de recrutement pour nous constituer une équipe de pilotes de drones qui s'est révélée être un échec.
Si nous avons reçu un nombre considérable de candidats ceux ci avaient souvent un profil psychologique inadéquat et s'ils étaient souvent très à l'aise avec la haute technologie,leur niveau intellectuel  et culturel était souvent trop bas.
Piloter un drone ne consiste pas simplement en la maitrise de l'engin dans l'espace et la gestion avisée de son équipement,le pilote doit être capable dans un laps de temps très court de prendre des décisions complexes,il doit analyser efficacement l'environnement de la cible et déterminer de l'opportunité d'agir ou non.
Nous avons pris la liberté de nous renseigner sur vos habitudes de navigation sur internet et pensons que vous possédez une habileté gestuelle et intellectuelle suffisante pour constituer un candidat de bonne qualité.
Nous savons aussi qu'il est fort probable que vous refuseriez notre proposition eu égard aux opinions douteuses que vous exprimez publiquement sur le Gouvernement .
Par conséquent,ce qui était une offre amicale d'emploi bien rémunéré dans nos précédents courriers n'en est plus une:nous avons besoin de votre type de profil et nous avons les moyens d'entamer au besoin des mesures coercitives en rapport à certaines de vos habitudes discutables .

Nous vous invitons à venir passer une série de tests qui détermineront votre aptitude à occuper ce poste,seront pris en compte votre aptitude physique,votre profil psychologique,vos connaissances de base sur les enjeux des conflits armés ou non en cours et votre capacité à manipuler du matériel technique.
Quelque soit notre décision finale,vous serez largement dédommagé pour votre participation et nous effacerons votre fichier informatique.
Dans le cas peu probable ou vous ne donnerez pas suite à ce courrier ,nos experts estiment pouvoir vous faire emprisonner pour une durée d'environ deux ans.

Ci joint un billet de train pour vous rendre sur les lieux où vous serez pris en charge et une avance destinée à combler les désagréments causés par votre absence subite sur votre lieu de travail .
Il est bien évident que vous ne pouvez pas invoquer de façon précise les causes de votre départ.

Cordialement.


Les maillots roses (Chroniques...)

Lecture déconseillée aux moins de seize ans 



Quand Cynthia se retrouva en première année de médecine,elle s’aperçut très rapidement que sa situation n'était pas tenable financièrement.
Après à peine quinze jours passés dans son appartement miteux à l'insonorisation hasardeuse  la viande et certains produits frais avaient déjà déserté son assiette.
Demander de l'aide à ses parents d'origine très modeste et peu au courant des besoins de base d'une jeune adulte était hors de question,il fallait donc trouver une source supplémentaire de revenus.
Hors,travailler quand on consacre déjà au bas mot une cinquantaine d'heures à ses études était  une chose à priori impossible,certains étudiants essayaient bien de jongler entre des emplois merdiques sous payés et leur cursus mais ils finissaient immanquablement pour les moins robustes d'entre eux par sécher quelques cours et par être ensuite incapables de rattraper leur retard.
Chroniquement fauchée,Cynthia parvenait quand même à s'accorder une petite pose en allant une ou deux fois par semaine à la piscine assez proche de l'université,elle savait mieux que quiconque les ravages que pouvaient faire une activité sédentaire et la malnutrition réunis.

C'est en constatant qu'elle essuyait parfois des regards bien gras et bien salaces de certains usagers décrépits ou peu avantagés par Dame Nature que l'étudiante eut le déclic:pourquoi n'accorderait elle pas quelques moments de détente à ces sacs avariés en échange d'une aide plus ou moins substantielle pour ses études,ça serait toujours mieux et moins chronophage que d'enfourner des frites à longueur de journée ou que de subir la mauvaise humeur et le sabir incompréhensible des cas sociaux clients fidèles des hard-discount.
De toues façons,Cynthia était frigide et l'acte sexuel se réduisait pour elle à une sorte de massage à la con avec une composante organique vaguement dégoutante,il suffirait de fermer les yeux et de s'imaginer batifoler avec une de ses amies, pas que ça change fondamentalement quelque chose au résultat final mais au moins,avec une femme,c'est quand même moins trash..

Vouloir proposer ce genre de services est une chose mais parvenir à le faire sans s'attirer les foudres des autorités et en restant dans un registre modérément vulgaire en est une autre,c'est en passant devant le Hello Kitty Market que Cynthia eut son deuxième déclic:elle allait s'acheter un maillot de bain rose,pas du rose délicat mais du rose bonbon, du rose tutu qui se voit à des kilomètres ,puis,sur le blog qu'elle aurait créé pour l'occasion,elle expliquait la signification de ce vêtement minimaliste qui dévoilerait juste ce qu'il faut de son anatomie pour que les amateurs puissent constater la fraîcheur et la fermeté du produit.
L'hôpital de la ville étant une véritable passoire en termes de sécurité,les clients pour peu qu'ils s'encombrent par précaution d'une plante verte ou d'un sachet de viennoiseries pourraient profiter de ses services dans un environnement certes sinistre mais à la propreté irréprochable.

Contente de sa trouvaille,Cynthia se rendit le lundi suivant à la piscine municipale.
Là,deux demoiselles appétissantes vêtues de maillots roses attendaient sagement que quelqu'un leur adressât la parole...


dimanche 30 novembre 2014

Cadavres et ski (Chroniques...)

Lecture déconseillée aux moins de seize ans et aux âmes sensibles.



A Périmaye les Andouillettes,Jean Brochmasseur le maire se morfondait.
Malgré un immense domaine skiable certes un peu technique pour le néophyte et des panoramas à couper le souffle,la station périclitait victime de sa réputation injustifiée de zone accidentogène.
Pourtant en toute honnêteté,les drames y étaient plutôt rares .
En cinquante ans d'exploitation,il y avait peu être eu un peu plus de soixante morts,un peu plus d'un mort par an,pas de quoi fouetter un chat,on peut d'ailleurs ramener le chiffre des victimes à quarante cinq si l'on en exclut le groupe de clampins qui avaient l'année précédente voulu escalader le pic de François le Goitre contre l'avis expert de l'édile des lieux.
Pendant qu'à quelques kilomètres de là,les touristes se goinfraient de charcuteries locales et de fromages fondus fabriqués en Hollande en buvant du pinot Espagnol,le pauvre petit village d'altitude menaçait ruine ce qui dissuadait les derniers amateurs de poudreuse désargentés tentés par une politique tarifaire des prestations plus qu'avantageuse.

C'est en buvant sa huitième bière devant Doctor House que le maire trouva un jour l'idée,le concept de la mort qui tue qui allait sauver son domaine et provoquer la fermeture de l'antenne du Pôle Emploi local:au lieu de nier ou de minimiser l’existence de quelques incidents malheureux survenus à quelques niais et imprudents il fallait au contraire en faire un atout,une marque de fabrique,l'argument clé qui allait faire se radiner tous les freaks,les amateurs de gore et de sensations fortes et les autistes qui se branlaient à longueur de journée devant des "shoot them all".
C'est ainsi que naquit le forfait "cadavres et ski":fort de son expertise acquise durant de longues années en tant que guide de haute montagne,le maire se proposait de faire découvrir les paysages magnifiques de sa région,d'initier ses clients aux règles élémentaires de sécurité à suivre si l'on ne voulait pas finir au fond d'une crevasse les yeux bouffés par des corbeaux.
La roche et la glace avaient  gardé jalousement en leur sein une trentaine de macchabées;c'était l'occasion pour les intrépides promeneurs de s'exercer à l'art délicat de la recherche de corps en zone  hostile.
Secondé par un médecin légiste et un inspecteur de police à la retraite,Jean Brochmasseur proposait de vérifiables cours sur la résistance du corps humain au froid,à la déshydratation.les affres de l'importuné privé de tout repère et sans ressources dans l'impitoyable massif y étaient décrits avec une exactitude scientifique,chirurgicale qui ravissait les psychopathes. 
Trouver un être humain-même picard-depuis longtemps surgelé sous plusieurs mètres de glace ou au fond des innombrables chausses trappes que fourbissait Dame nature cette pétasse infecte ne s'improvisait pas:il fallait utiliser  intelligemment le matériel adéquat ,emmener des drones et des chiens-chiens,prendre suffisamment de précautions pour ne pas finir comme gros lot dans la chasse au trésor suivante.

Le forfait "cadavres et ski" fut comme l'on s'en doute un succès quasi immédiat ,les stations pour bobos aux alentours pourries de systèmes de sécurité dernier cri l'avaient mauvaise!
Hélas,si la plupart des badauds se prenant pour Roger Frison Roche au bout de cinq ou six vins chauds ne valaient en réalité pas un pet de lapin sur le terrain,certains élèves se révélèrent particulièrement doués au point qu'il y en eut même d'assez sordides pour démarcher les familles sinistrées pour qu'ils effectuent les recherches adéquates.
Conséquemment,le stock de "souvenirs" hardcore  ne dura pas longtemps,les malchanceux les plus accessibles furent découverts en une saison ce qui mortifiât d’ailleurs le chef des pompiers local qui se filmât sur les lieux,go pro connectée en sautoir dans un acte suicidaire qui aurait fait baver d'envie George Romero.
S'il restait à la surprise des intéressés quelques goodies de la seconde guerre mondiale,rapport au point de vue stratégique sur le massif alpin que proposait le site,il fallut se rendre à l'évidence:à ce rythme là,il n'y aurait bientôt  plus rien à chercher et la station redeviendrait comme avant un lieu craignos et un peu isolé où il était plus prudent de ne pas poser une spatule.

C'eut été pitié de ne pas perpétuer un si beau commerce;il fallut raison entendre,bâillonner les rares scrupules qui subsistaient .
C'est dans l'import que se trouvait la solution.
On avait bien dans un premier temps démarché les morgues,les instituts médicaux pour voir s'ils avaient pas du clodo en promotion,des indésirables;d'ailleurs,on leur rendrait,c'est promis,une sorte de location en fait...
Devant  l' hautain refus des contactés et leur attitude limite menaçante il fallut hélas reporter l'appel d'offre un peu plus à l'Est.
Quand Sergueï Ivanov débarquât en personne dans le modeste hôtel du village,il serait peu dire que les riverains se mirent proprement à halluciner :qu'allait donc faire ce prestigieux apparatchik dans ce modeste gîte?
Comme toujours avec les hommes politiques russes corrompus,le marché était extrêmement simple:les montagnards pourraient avoir autant de dépouilles de prisonniers qu'ils le voulaient-morts de façon naturelle bien entendu,on est pas des brutes-,en échange,tout ressortissant Soviétique de prestige émettant le souhait de résider dans ces lieux pourrait le faire gratuitement.
Le marché étant conclu,les touristes purent extraire dans de savantes contorsions jusqu'à deux ou trois importunés par semaine.
Malheureusement,comme il fallait déclarer de temps en temps ce type de découverte pour maintenir un semblant de crédibilité,l'odieux trafic fut bientôt découvert.
D'une existence probable de quatre vingt à cent corps enfuis sur le site,on arrivât-officiellement-à un total de trois cent trente et une découvertes,il y avait comme un léger parfum d'abus...
Les scélérats furent donc lourdement condamnés sauf l'hôtelier qui fut suffisamment malin pour rétribuer grassement un avocat véreux et se fit passer pour un simple prestataire de services.
Grâce à l'entregent de l’astucieux commerçant,la fréquentation de la station ne baissa pas malgré le scandale, car le faquin eut la scandaleuse audace de transformer une partie de sa propriété en musée des horreurs relatant le récent passé sulfureux de Périmaye les Andouillettes.


dimanche 23 novembre 2014

"égaré,il survit en mangeant des mouches durant deux semaines"(Ouest France)/2017

à l'occasion de la sortie du recueil de brèves journalistiques loufoques d'Adrien Gingold par les éditions Le Tripode ,un concours de nouvelles est organisé:il s'agit de créer un court récit à partir de cinq titres de presse particulièrement croustillants.
L'un d'eux m'a particulièrement plu et même si je n'ai strictement aucune chance de faire partie des finalistes,j'ai saisi cette occasion pour tenter de réanimer le cadavre de ce blog...

Passionné par l'exploration de zones urbaines désaffectées et de lieux insolites , alpiniste et spéléologue chevronné,Anton avait fait de multiples démarches auprès du service communication de l' Armée Suisse pour avoir accès à des galeries et installations anti nucléaires abandonnées afin de réaliser des prises de vues et des reportages.
C'est en discutant avec le collectif du "Null Stern Hotel"que le "touriste du chaos" comme il aimait lui même se définir eut connaissance du fait que le programme d'installation d'abris souterrains helvètes loin d'être au départ un processus murement réfléchi s'était du moins dans un premier temps fait"à l'arrache",guerre froide et menace atomique obligent.
Il existait donc des dizaines voire même des centaines de kilomètres de galeries laissés à l'abandon pour des raisons techniques ou de logistique qui constituaient autant de témoignages de la paranoïa des années 50 avec parfois,cerise sur le gâteau du matériel de survie laissé sur place et probablement enluminé d'une respectable gangue de rouille et de sédiments,du pain béni pour l'explorateur...
Il fut répondu à Anton que seul le service de presse de l'armée était habilité à communiquer sur des sites sensibles et que lui seul pouvait décider de ce qu'il était souhaitable de montrer au grand public.
Dommage.

Anton ,dépité,finit par ne plus penser à ces "cavernes miraculeuses" d'autant que l'explosion de la centrale nucléaire de Fessenheim en décembre 2017 lui donna l'occasion de rapporter des images chocs au péril de sa vie simplement vêtu d'une combinaison jetable blanche de chimiste.
L'hiver 2017-2018 fut particulièrement atroce et si les moins 25 degrés qui avaient grippé les mécanismes de refroidissement de la centrale étaient déjà exceptionnels,on eut le droit en février à des températures descendant sous les moins trente degrés alors que les piétons se baladaient en T-shirt sur la côte Ouest des États Unis!
Anton trouva grâce à ces aléas climatiques une occasion unique d'avoir accès aux tunnels militaires en effet,le froid intense provoqua une rétractation des roches sises sous le Glacier du Rhône libérant un accès via de nombreuses crevasses à la partie la plus ancienne donc la plus intéressante du réseau anti-atomique.

Muni d'une solide dose de courage et d'inconscience et d'équipements de survie et d'alpinisme dernier cri sans oublier du matériel de capture de son et d'image bricolé pour fonctionner dans des conditions extrêmes,Anton,sans prévenir personne et n'emportant que deux jours de ravitaillement s'engouffra dans la brèche la plus tentante;bien que farouchement déterminé,il ne se faisait pas d'illusions:il allait pénétrer illégalement sur un site militaire et ne tarderait pas à se faire repérer par une caméra ou une alarme thermique ou volumétrique.
En fait,il n'y eut bizarrement aucune anicroche,la descente entre les parois abruptes de glace se fit comme lors d'un vulgaire entrainement malgré le froid encore vif .
Arrivé dans ce qui était manifestement une cavité artificielle,Anton tenta un coup de poker:il se mit à faire le plus de bruit possible pour être fixé dès le début:allait il se faire serrer comme un vulgaire voleur de mobylette ou pouvait il raisonnablement espérer d'arpenter les lieux suffisamment longtemps pour en ramener un témoignage solide?
Il ne se passa rien:pas le moindre drone,pas la moindre petite loupiote dissuasive,pas de gaz,pas de vigile blasé à moitié endormi qui aurait pu refroidir ses ardeurs...
Ravi,l'explorateur se mit donc à déambuler dans les lieux prenant soin à chaque intersection de faire de larges marques avec une craie grasse .

La chance lui sourit presque immédiatement car Anton tomba rapidement sur une salle remplie de matériel médical version années 60:table d'opération,chaise de dentiste avec tous ses attributs,des bonbonnes de gaz,plus troublant,une série de bocaux ou de fioles refermant probablement de échantillons de tissus et de muscles-le temps avait rendu le liquide de conservation aqueux et légèrement opaque,le liquide était,exposition à l'air extérieur oblige en train de geler.
Allant de découvertes scabreuses en trouvailles étonnantes,Anton bientôt ne se contrôla plus et se mit à descendre de plus en plus profondément filmant et photographiant de façon frénétique dans le complexe en marquant ses itinéraires de façon de plus en plus sporadique et fantaisiste.
Ce n'est que quelques heures plus tard,quand la faim et la soif le sortirent de sa transe que l'intrépide promeneur se rendit compte qu'il n'avait plus aucune notion d'où il se situait par rapport à son point de départ et par rapport à la surface.
ne se démontant pas pour autant car ayant déjà vécu des situations similaires lors d'espades plus ou moins recommandables,Anton se résolut d'abord à "recharger ses batteries"à savoir s’offrir une solide collation puis s'accorder une bonne petite sieste rendue possible par des températures souterraines plus clémentes et un duvet minimaliste mais efficace qui aurait fait baver d'envie plus d'un randonneur.
Reposé et repu,il décida d'adopter la démarche la plus simple possible:puisqu'il avait descendu sans doute plus d'une dizaine de niveaux,le plus logique serait dans un premier temps de chercher à remonter jusqu'à ce qu'il retombe soit sur du matériel de télésurveillance dont il n'avait honnêtement détecté aucune trace jusqu'ici soit sur l'un de ses signes cabalistiques.
Anton remonta sans doute car il accédait à des zones de plus en plus froides mais malgré sans doute des dizaines de kilomètres d'efforts,il ne parvint jamais à retrouver ne serait qu'une seule de ses marques.
Privé de ressources,surtout alimentaires car de l'eau commençait à suinter des parois suite à un réchauffement climatique aussi inexplicable que le climat sibérien  le précédent,le malheureux finit par tomber sur une série de réfrigérateurs d'un autre temps dont on n'avait pas pris la peine de vider le contenu .
Leurs ressources n' étaient bien entendu plus comestibles depuis des décennies mais était curieusement colonisées par d'étranges mouches aveugles et translucides.

Quand les sauveteurs alertés par un article de blog antidaté posté par mesure de sécurité décrivant le projet exploratoire  trouvèrent le malheureux dans cette immense réserve privé de lumière et complètement délirant ,ils comprirent avec stupéfaction la raison de sa survie dans des conditions aussi extraordinaires:il s'était nourri de ces répugnants insectes deux semaines durant continuant d'errer dans ce sinistre labyrinthe où cette fois ci,il avait gravé de larges marques pour pouvoir retrouver en cas d'échec son"garde manger".
Aucun scientifique n'est jusqu'ici parvenu à expliquer la présence de ces mouches différentes génétiquement de toutes les autres espèces connues à plusieurs centaines de mètres sous le massif montagneux.
En l'honneur de son involontaire découvreur,elles furent nommées"Musca Antonica"


lundi 10 novembre 2014

Spécial 11 novembre/ivre mort pour la patrie

11 novembre 1918,c'est l'armistice,les têtus teutons sont obligés de se rendre piteusement ,de nous restituer deux régions devenues entre temps barbares et de payer des dommages de guerre exorbitants.
Mais voilà,une fois l’excitation de la reconstruction passée,le plein emploi,la natalité délirante,foisonnante,le bas peuple lobotomisé par les bourgeois commence à s'emmerder ferme,il voudrait prendre l'air le populo et aller distribuer quelques baffes et même plus si affinités.
C'est la crise,la sinistrose généralisée.
C'est marrant,ça me rappelle quelque chose.
En attendant,qu'est qu'on se fait chier...


Ivre Mort pour la Patrie par velcat33

Ps:mettre un doigt dans un anneau,comme évocation de la sodomie,ça se pose là...

dimanche 26 octobre 2014

Alice (Haïkuscous)

C'est l'heure d'hiver,tu vas prendre cher...

Tu avais des poux jadis,
Gardait des marques du trou.
Le lapereau Genevois
Est en retard une nouvelle fois.

mercredi 22 octobre 2014

ID (Haïkuscous)

They are spied
From the inside
They can't hide.
Their mind is fried
Their nerves are died
Decay is their pride.
 


mardi 21 octobre 2014

Mauves au faux Caire (haïkuscous)

A l'ombre des moveurfeucaires,
Ma mie allons déambuler.
Nous rimoierons en phylactères,
Gloserons sur la Légende Dorée .

samedi 18 octobre 2014

Ebola m'bola (Playlist/AAAARGN!)

Tu flippes salement,petit cul blanc
Ebola m'bola
Méchant virus il est chez toi.
T'auras beau mettre des tentes pik-pik avec des infirmières dedans
Ebola m'bola
Méchant virus il est le roi!



Plus sérieusement,j'appelle de mes vœux tout le barnum habituel:les vaccins expérimentaux commandés par paquets de mille ,les tentes avec des figurants pour inciter le manant à se faire euthanasier en slow motion par des apprentis médecins neurasthéniques.
'Pas oublier les masques,voire les tenues NBC histoire de faire style;pendant ce temps ,continuer à faire tourner les centrales nucléaires obsolètes autrement plus dangereuses qu'un virus local qui se transmet par contact direct et qui meurt s'il fait moins de  25°c...

mardi 7 octobre 2014

Lascif (Haïkuscous)

Tu t'es fait ramoner l'arrière-train,Tintin
Tu te radines plutôt maussade,gamin
L’œil bas et le teint pâle comme Droopy,
Tu tétanises toutes tes groupies.




Tolstoï exquis (Haïkuscous)

Ken lit
-Mon œil-
Guerre et Paix
De Tolstoï...

 


lundi 6 octobre 2014

Police FN (Haïkuscous)

Pour toutes les reconduites à la frontière et les expulsions souvent injustifiées.

Saint cop,
Il s'en occupe,
Comme à la belle époque
Des collabos,
Des fils de pute.

 

samedi 4 octobre 2014

L'elfe (Haïkuscous)

Mille et un ennuis
Pour le Calife:
Que faire de cette harpie,
De cet affreux caniche?

vendredi 3 octobre 2014

jeudi 2 octobre 2014

L'oncle slame (Haïkuscous)

J'ai un très grand respect envers Gérard Manset en tant que parolier et créateur d'ambiances particulières.
Mais il est gourmand l'animal,se perd souvent dans ses métaphores,on ne peut s'empêcher à un stade de dire à l'autiste de service tout étant conscient qu'on est soi même qu’une sombre merde:arrête ton char,Gérard!

J'adore ami je l'avoue les aiguilles sous les ongles,
En hautes sphères me transportent ces douleurs vers Hong-Kong,
Trahirais je enfin ce viel enfer qui me ronge?
Hélas je suis un fan hardcore de Bob l'éponge...

Le roi est mort (Haïkuscous)

Ils me regardent suspects avec des airs sournois,
Me nourrissent me torchent me ventilent ; je suis le roi.
Revendiquerais-je mon titre avec éclat?
Je suis à l'hôpital;mauvais pour mon karma...

lundi 29 septembre 2014

Croupir (Haïkuscous)

(jeu douteux enlevé in extremis de Google Play)


J'entends rire
Dans la Ruhr
Même les grooms
Chez les Krupp

jeudi 25 septembre 2014

"Underwar" (Haïkuscous)

J'ai abrité tous mes Shakespeare
Bien serrés dans un Tupperware
Je m'attends sans cesse au pire
Me prépare pour l'atomic war.

Tache (Haïkuscous)


Texte écrit il y plus d'une semaine et n'ayant donc aucun lien avec des évènements récents.
J'aurais pu attendre quelques jours de plus avant de le publier mais bon,je dois admettre qu'en tant que sale con cynique,la coïncidence me séduit...

J'ai perdu ma moustache
Pendant la prise d'otages,
C'est quand même bien ballot
C'est quand même bien dommage
De finir comme une grosse tache
Dans un reportage

dimanche 21 septembre 2014

Crame! (Haïkuscous)

Y'a du grabuge à Fessenheim,
Des fireworks comme au Vietnam,
Et Chuck Norris ,Jean Claude Van Damme
Absents ,se branlent via webcams.

jeudi 18 septembre 2014

Cargo (Haïkuscous)

L'ultra violence est dans la place,
Tu n'est qu'en sursis,sot.
Vire ta cuti,arrête tes crasses ...
Et va sucer des escargots!

Dirty mind (Haïkuscous)

Erase my mind
You'll be kind
Empty me
It's your duty

dimanche 14 septembre 2014

Mort/thèse (Haïkuscous)

Barrésien problème de baise,
Des interférences Bayésiennes,
D'hypothèses en orthèses,
Trois fois rien,j'en suis fort aise...  

 


mercredi 10 septembre 2014

L'île utile (Haïkuscous)

Étaler du miel à la truelle sur le Mont Saint Michel
En attendant l'aurore,l'horreur,l'arrivée inéluctable des hélicoptères .
Harcelé par les snipers,étourdi par les liqueurs
Me jetterais vers le ciel,première leçon de vol;inutile.

dimanche 7 septembre 2014

vendredi 5 septembre 2014

El cuchillo de la muerte (haïkuscous)

Un lanceur de couteaux,
C'est douteux,
Sous ses airs cauteleux,
Obséquieux
C'est le Styx tantôt,
Pour vous,malheureux!



Pour les trois du fond que ça intéresse,la fameuse nuit des longs couteaux est un sordide règlement de comptes entre les SA jugés trop mous par le Nazi en chef mais qui ont tout de même contribué à instaurer le climat de terreur nécessaire et les SS qui ne valaient pas mieux mais qui faisaient plus jolis sur les images de propagande

jeudi 4 septembre 2014

BCG (Haïkuscous)

J'NBC*.
Dans les zones irradiées;
Qui me parlent d'araignées,
De toiles irisées ?
Je ne suis que pragmatique,
Rads et Röntgens me filent la trique!
Je ne suis qu'un pâle déchet chimique,
Vil valet de l'arme atomique.

*équipement militaire supposé  protéger son utilisateur contre les risques Nucléaires,Bactériologiques et Chimiques

 

Crachin-crachat (Haïkuscous)

Printemps
Austère
Barbare
Déliquescent.

Printemps
Punition
Lavement
Abomination!

Ex (Haïkuscous)

Il aimerait bien avoir du sesque
En amazone sur son Solex
Yeux fous fouineurs en arabesques
Pantin piteux kakou grotesque .

 

mercredi 3 septembre 2014

lundi 25 août 2014

"Les Taupes" ( 2047-2063/MNDF)

Personne au début n'a fait attention aux quelques rares survivants de la guerre nucléaire totale qui s'abritaient comme ils le pouvaient dans des abris de fortune-souvent souterrains- et que l'on surnommait par dérision"les taupes".
On considérait que,de toutes façons et comme cela avait été prévu par "le Plan",ces pauvres hères ne résisteraient pas plus de quelques mois aux conditions de vie horribles de l'extérieur;que les radiations,les températures négatives et les poussières nanométriques auraient raison d'eux rapidement;trouver de l'eau potable et du carburant sous forme liquide par moins trente était à priori presque impossible avec des moyens techniques rudimentaires,tous les systèmes informatiques non militaires ou externes ayant été détruits par les bouffées électromagnétiques générées par les explosions.
Contredisant ces prévisions,les taupes réussirent au bout de quelques semaines à se fédérer et à organiser un système performant de distribution de vivres et de ressources énergétiques en pillant les rares supermarchés et stations services encore intacts;elles parvinrent à se procurer des engins miniers ou de terrassement pour se confectionner des abris efficaces et avoir accès aux nappes phréatiques de surface encore pour l'instant hors-gel.
Bien sûr,il n'y eut dans un premier temps aucun moyen pour les hôtes des Arches"de prendre conscience de ce phénomène d'autant plus que le rare matériel de surveillance encore opérationnel consistait en des petits drones de fortune fabriqués à la hâte avec des jouets de modélisme et des téléphones portables, des abris dernier cri étaient donc dépendants de gadgets artisanaux bricolés à l'arrache par des geeks,la honte!
Les survivants à la surface non plus ne pouvaient pas connaître l’existence de complexes militaires souterrains ;ce n'est qu'en croisant par hasard des patrouilleurs humains venus compléter le dispositif défaillant de surveillance qu'ils se mirent à se douter de quelque chose:d'où venaient ces combinaisons anti radiations haut de gamme munis d'un système respiratoire autonome ,pourquoi ces individus faisaient mine de s'enfuir et refusaient le moindre contact avec leurs semblables?
Il ne fallut pas longtemps aux intéressés pour comprendre que tout se jouait là aussi dans le sous sol,que pour survivre et avoir accès à des ressources de qualité,ils leur faudrait repérer  ces sites ultra sécurisés puis  y accéder .
Il y avait bien longtemps en 2047 qu'on n'utilisait plus des cartes papier pour situer les  accès aux diverses sources et sites d'extraction souterrains,si les Taupes voulaient s’immiscer dans l'une des Arches,il leur faudrait trouver un spécialiste,un ingénieur ayant encore les connaissances visuelles et techniques du terrain,trouver donc un individu approchant au bas mot des 70 ans ayant pu survivre à ce cataclysme sans en être réduit à l'état de légume...

 

mercredi 20 août 2014

La mariée était mince (Chroniques...)

La mariée était mince,ça changeait pour une fois parce que je m'en était farci des trumeaux,des sacs,les petits noeuds-noeuds les fanfreluches n'y pouvaient rien,pas plus que les gaines les gloss paillettes fluo huile de palme carcinogènes non plus.
Les mecs valaient pas mieux,forcément,début de calvitie et bide à bière dès trente balais des teints cireux loukoum Bela Lugosi mode gueule de bois perpétuelle,foie en bout de course,prostate en berne
ça promettait des descendances mimi,de l'expérimental,Shiro Ishii et Mengele  pouvaient remballer leurs billes...
Je voyait le tableau d'ici,du tordu Giacometti consanguins à la mode british épileptiques hémophiles ou de la trogne bestiale à l'espagnole faces de galoches chères à Velasquez...
Honnêtement,j'ai failli jeter l'éponge à cause de ça,les chienlits municipales ordinaires ne me gênaient pas outre mesure mais là,toucher du doigt l'Apocalypse,c'était au dessus de mes forces...
J'ai pourtant marié y'a pas si longtemps deux curiosités,des homos,y'avait un grand pédé cuir façon Harley et un tout petit asiatique précieux,miniature en costard cravate qui me faisait soit dit en passant furieusement penser à l'autre zozo qui avait voulu bouffer une néerlandaise,comment qu'y s'appelait déjà ce con là,enfin bref...
Puis là,deux candidats à l'union républicaine sociale,ils avaient l'air normaux,même les mômes;peut être un peu de Ritaline pour le petit dernier?
Donc pour une fois une union normale,défendable,racontable...
Tout alla bien jusqu'aux apéritifs,le vin d'honneur,petits fours ,tranquille mais le beau père de je ne sais plus lequel des deux ne l'entendait pas de cette oreille et se présentât alors qu'il n'était évidemment pas invité avec un magnifique fusil de chasse,du rustique à ornementures,il ne fit pas de jaloux allez paf paf une balle à sangliers  à bout portant dans la tête de chacun des deux tourtereaux ...
Alors demain,je démissionne,inutile de venir chialer que j'aille remplir vos paperasses de merde,régler à l'amiable vos byzantins problèmes de voisinage,que j'aille me porter garant,témoigner que non,vous n'êtes pas un psychopathe,que vous êtes juste un peu différent,pas le mauvais bougre...
Désormais,je m'en tartine le fion de vos psychodrames, demain,je démissionne ,démerdez vous,putain de singes!

lundi 18 août 2014

La bouche (AAAARGN !)

La bouche...

Caddies pleins hypertrophiés remplis de bouffe chimique multicolore en sprays sucettes lingettes portions individuelles,en paquets de douze tout ça au micro ondes,pourris d'additifs E 418,E 413 ,K 227,touché coulé... Sachets de fruits légumes pesticides alibis pas murs,dommage pour vos chiottes:déripollinage de rigueur alerte aux gaz Seveso Fukushima!
La bouche...
Puis pour faire glisser tout ça faut du liquide,bien dilater les intestins,encore des gaz Coca gros lard,du sucre et de l'alcool,des apéritifs mémère,des bières fortes ultra industrielles à l'aluminium-Alzheimer. 
Les yaourts,toute une psychiatrie ,437 espèces de yaourts sur deux cents mètres de linéaires fluo dégueulasses MK-music à fond,lobotomie totale avalage de simili sperme en série.
La bouche...
Putain mais arrêtez le massacre,les trognes sont rouges jaunes vertes,verruqueuses, pourries d’eczémas ,jolis arcs en ciels...Et du bonbon supra chimique et du burger pain éponge sur tranches de gras cholestérol standard indifférenciables,z'allez crever je vous le dit en cancers inextinguibles, en ménopauses précoces,sinistrés au dernier étage,tremblotants,flans humains,blobs et même pas sur la plage où vous serez inmontrables.
La bouche...
Commencement de toutes les horreurs,de tous les outrages,ouverture fondamentale sur le vide ,appel au catafalque...alors il faut remplir non pas de bonne terre à asticots à plantes grasses et verdoyantes mais du plus vil fumier,du matériau le plus abject,c'est un changement de phase comme en chimie,l'homme ne croît plus,ne se multiplie plus,il dégouline,tourne au mastic,golem de déchets robotisé par les médias les commerçants et le patronat. La bouche...
Et je ne m'attarderais même pas de ce qui sort de cette bouche car l'Homme parle,il devrait pas à mon avis,il recycle toute la merde qu'il y a enfournée en éructations lamentables,les plus diserts font de la politique;la "pensée moderne"? C'est pas Gilles de Maistres ,Rousseau ou  Nietzche ,c'est Nestlé,Procter et Gamble et Monsanto ,Basta!

samedi 19 juillet 2014

Derrick rock (playlist)

Je vous situe le tableau:vous allez vous rendre à votre visite hebdomadaire chez vos grands parents.
Lui,il est sourd comme un pot,que dis je un container,à la réflexion plutôt un char,un tigre,un truc allemand bien mastoc,pas du matos d'amateur ...
Elle,c'est mieux,au moins la communication est possible mais il faut aimer le braille,les stratégies obliques chères à Brian Eno:vous lancez une phrase en portant vos couleurs haut et fort ne lésinant pas sur l'assaisonnement;malgré cela moins d'un mot sur deux parvient à sa destination et est souvent interprété d'une façon baroque;suite au désastre vous passez en chess master mode:vous devez transmettre des idées,des informations somme toute basiques auprès d'une personne diminuée qui n'a pas ouvert un bouquin depuis  cinquante ans,c'est "Che"...
Le mieux c'est de prendre l'affaire comme un cours gratos de rhétorique:vous avez des datas à faire parvenir au dernier étage et vous vous autoriserez tous les moyens ,vous traquerez le concept jusque dans les chiottes et le mènerez à coups de low kicks bien appuyés jusqu'à destination!
Mais ceci serait trop simple parce qu'il y a un vilain boss qui attend sournoisement dans la place pour vous latter les roubignoles,le saint écran cathodique antédiluvien qui crache ses inepties de toutes ses forces à en fissurer les vitres,décoller le papier peint et effriter les antiques murs de craie éreintés par les intempéries.
Derrick Rock
Enter the danger zone!


vendredi 18 juillet 2014

Karl (Haïkuscous) /Krocodil Rock (Playlist)

Monter Carla
En caraco
Sous le vent
Siroccos
Crack et coco
Évidemment.

L'année de la méduse (photomontage/AAAARGN!)

Partez en vacances mes doux agneaux,pendant ce temps Papa François va vous concocter des nouvelles taxes...
Attention,ça pique!




mercredi 16 juillet 2014

Louis Louis (et sa grosse voiture jaune...)


(Avec mes excuses auprès des fans de Julien Clerc...)



(Enfin,des trois fans de Julien Clerc pour être plus précis...)

mercredi 9 juillet 2014

Amouraché (Haïkuscous)

Les pervers
Aiment les pervenches
Penchent pour les cravaches
Et les haches


Mourir demain (Haïkuscous)

échange Johnny Hallyday contre Lou Reed,pas sérieux s'abstenir...
 
à La Sécu,en l'eau cul rance
C'est métastases pour les vacances.
Le noble érable aux feuilles Johnny
Se tape des crises d'épilepsie.



Rassurez vous,comme je l'avais prédit le chanteur vivra jusqu'en 2023 bien que sous la forme équivalente d'une mobylette trafiquée

dimanche 6 juillet 2014

Pas un peu fou,non?/AAAARGN!

Je n'ai pas la vocation de transformer ce blog en espace informatif ou militant,d'autres le font beaucoup mieux que moi ,cependant,je suis tombé sur une série croustillante de docs traitant de près ou de loin l'épineux problème des soins psychiatriques.
Hors de la psychiatrie,j'en ai moi même tâté,j'ai suivi,ou plutôt subi des thérapies plus ou moins douteuses et expérimentales et gobé des cachetons qui m'ont la plupart du temps transformé en zombie sans bien entendu régler quoi que ce soit à mon problème.
J'ai finalement renoncé à demander de l'aide convaincu que les généralistes et même les spécialistes n'étaient pour la plupart qu'une bande de nazes dans ce domaine.
Ayant lu entre temps divers traités médicaux spécialisés ainsi que les élucubrations de certains psy célèbres,je suis maintenant convaincu que 80% des recherches en psychiatrie et des théories qui en découlent sont purement et simplement de la foutaise!


On pourrait croire que le domaine du soin mental est une science de pointe,basée sur des arguments solides et des protocoles expérimentaux pointus mais,en fait,c'est en réalité"bienvenue chez "Pipeau-Land":le fameux DSM IV qui sert de guide de référence à la plupart des soignants et qui est censé recenser toutes les nuances de pétages de plombs est en fait une émanation conjointe de la FDA (Food And Drug Administration) ,d'une association de psy véreux et de grands laboratoires pharmaceutiques.
Comme on pourra le voir dans le premier documentaire,la création (si,si) d'un nouveau trouble mental se déroule ainsi:
-le laboratoire Machin trouve une nouvelle molécule psychoactive et fait quelques vagues essais pour voir si elle ne fait pas trop crever de malades.
-Machin soumet ensuite sa trouvaille à la FDA et comme les consultants dans ce domaine sont financés au moins à 60% par ces mêmes labos pour des "recherches ",l'approbation est quasiment certaine!
-Une fois la mise sur le marché possible,on réunit quelques psys pour qu'ils se mettent d'accord sur le baratin à fournir à la victime qui va gober leurs saloperies et on imprime le tout dans le DSM,on est ainsi passé d'une centaine de maladies officielles à plus de huit cent en quelques décennies!
-Aux US,hop,petite campagne de pub pour le mouton qui va ensuite réclamer sa dope au médecin traitant qui n'y entrave de toutes façons que dalle et est récompensé par ses fournisseurs.
Je vous laisse découvrir le reste:tests automatisés obligatoires pour les tinenfants conçus bien sur par les labos,suicides et troubles cardiaques à la pelle et meurtres en série qui vont bien!

En France,c'est pas top non plus,dans le deuxième doc,on voit que l’État par mesure d'économie crache ouvertement à la gueule des traitements alternatifs basés sur le dialogue et la mise en situation des malades.Comme pour une maladie classique,l'acte de soin doit être décortiqué en séquences précises:tant de jours d'hospitalisation,tant de piquouzes ,de lavages de culs et autres qui pourront être listés,standardisés et tarifés à la Sécu un peu comme une facture de garagiste quoi;comme dirait Audiard:"et la tendresse,bordel?".

Dans le troisième doc,on voit le résultat de cette belle politique de santé humaniste:les malades pas trop graves sont relâchés sans suivi dans la nature dès qu'ils ne sont plus rentables et bien entendu pour la plupart reviennent à la case départ avec une médication encore plus chère et plus craignos,les malades plus lourds,les pas coopératifs,on ne s'emmerde pas avec eux,hop!on les enferme et on les assomme à coups de barbituriques .
Le manque chronique de personnel n'arrange rien,il n'est d'ailleurs pas rare qu'un soignant se fasse agresser voire carrément buter!

Cerise sur le gâteau,malgré les sommes astronomiques dépensées en recherches par les fabricants de drogues légales,AUCUN argumentaire strictement scientifique sérieux n'est venu étayer leurs allégations malgré les IRMf,de vrais tests en double aveugle et plus de soixante ans d'expériences dans l'art de légumiser autrui;certains médecins refusent carrément et c'est à leur honneur de proposer des traitements médicamenteux qui ne font que minimiser les symptômes sans traiter le mal en déglinguant à log terme une liste considérable d'organes.Au programme:diabète de type II,Maladie d’Alzheimer,incontinence,cirrhose,cancer du foie et des voies respiratoires,youpi!