jeudi 16 janvier 2014

Mars/échec II / 2043

Question diversité dans les serres semi-hydroponiques,c'était pas franchement glamour!
Pendant qu'en contrebas,des algues unicellulaires qui avaient moyennent apprécié leur périple de 60 millions de kilomètres clapotaient dans une piscine jaunâtre,des plantes grimpantes anorexiques tentaient de subsister aux étages supérieurs.
Il y avait d'abord l'incontournable et increvable tomate cerise,un truc capable de pousser dans les Andes à plus de trois mille mètres d'altitude et qui sauvait un peu l'honneur du lot.Venaient ensuite des plants de haricots qu'on avait trifouillé génétiquement,vu le résultat,c'était pas une bonne idée et des patates en provenance là encore des Andes.
le reste était aux trois quart mort-né,il y avait théoriquement des concombres,des courges,des navets dans tout ce fouillis mais,Darwinisme oblige,il ne subsistât  bientôt plus que le trio patates-tomates-haricots plus quelques herbes aromatiques dont le thym qui se portait bizarrement à merveille comme s'il s'agissait d'une plante locale.
Bien entendu,tout ceci devait profiter non seulement aux malchanceux pionniers mais aussi à de plus en plus hypothétiques nouveaux arrivants étant donné qu'on se rapprochait de la date fatidique de fin 2037 ,époque à laquelle le voyage Terre-Mars deviendrait trop long et trop coûteux;les colons qui ne voulaient  pas au départ"d'autres emmerdeurs"commencèrent à flipper d'autant qu'en bas,ça commençait à se fritter sévère* et que le budget de la conquête spatiale risquait là encore de passer en joyeusetés létales en tout genre .
Enfin,tout n'était pas négatif dans cette affaire:les "Martiens" disposaient maintenant d'une piscine dont ils avaient viré leurs hôtes verdâtres sans ménagement et ils pouvaient enfin manger ce qui ressemblait un peu à de la nourriture;ils essayèrent tant bien que mal de conserver l'unique couple de volailles survivant au périple mais l'un d'entre eux,ou plusieurs,on ne sut jamais eut manifestement une envie irrépressible de viande qui c'est un fait manquait au menu depuis plusieurs années.  

* hum!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire