mercredi 5 février 2014

"Tout le monde il est bête,tout le monde il est méchant"

Il y a quelques jours,apprenais la mort de François Cavanna.
Il était l'un des derniers représentants de l'humour caustique ,polémique et sans limites,participant à la modernisation de notre société aux temps divins où l'on pouvait se faire casser la gueule par des flics dans une cave pour deux ou trois mots de trop;ne restent de l'aventure Hara-Kiri que l'immonde Philippe Val(ls)et le cafard Cabu anciens humoristes de talent reconvertis dans le cirage de pompes.
Sans Hara-Kiri,difficile pour des artistes comme Pierre Desproges,Coluche,Siné ou Vuillemin d'exposer leurs points de vue,de faire exploser le carcan petit bourgeois qui étouffait tout le monde à l'époque et qui revient ces jours ci sournoisement.
Au lieu de me fendre d'une compil'ou tout du moins d'un exposé sur les hautes œuvres de Cavanna,Choron et consorts,je préfère vous proposer le visionnage d'un film emblématique de ce qui ne serait pas possible de dire et de faire sans ces somptueux fouteurs de merde;l'esthétique de l'ensemble a sans doute un peu vieilli mais le propos principal a gardé toute son actualité et toute sa virulence.

Le reportage de guerre selon Jean Yanne...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire