lundi 17 mars 2014

La solitude du commercial de chez Renault le dimanche à quatre heures de l'après midi (chroniques...)

Je ne fais pas une fixation particulière sur cette marque de voiture malgré le fait que j'ai du subir une Twingo pendant de nombreuses années,Fiat va aussi bientôt prendre cher dans ce modeste blog,n'hésitez pas à remplacer"Renault"par votre marque habituelle,de toutes façons,quasiment toutes sont merdiques!

Elle est terrible la solitude du commercial de chez Renault le dimanche à quatre heures de l'après midi mais qui y a un jour sérieusement pensé?
Car elle est tragique,poignante,digne des meilleurs tragédiens Grecs,la solitude du commercial de chez Renault le dimanche à quatre heures de l'après midi*,Sisyphe avec son rocher,il fait baba cool à côté et la fameuse solitude du coureur de fond ne nous fait que poliment pouffer...
Quand même,le pauvre gars, convaincu dès ses premières semaines d'exercice qu'il vend de la merde absolue rapport aux usagers de la marque qui viennent incessamment rouscailler,réclamant arguments impitoyables à l'appui bave aux lèvres,yeux exorbités et fusil de chasse ou case tête Massai en sautoir d'extra plates excuses et le remboursement immédiat de leur rançon doit trouver en lui  des trésors d'imagination et de self-control s'il veut garder l'espoir de faire bonne figure et de rester crédible,s'il n'est pas Bouddhiste adepte du" Grand Véhicule,c'est cuit!
Mais cela n'est encore rien,ce ne sont que hors d’œuvres,billevesées,c'est le menu ordinaire de la semaine parce que de temps en temps la maison mère scrute les faméliques résultats de ses succursales et s’aperçoit alors par exemple que la concession de Moizy Le Slip a été encore plus minable que ses consœurs;IL FAUT SÉVIR!
Alors,le Grand Manitou fait imprimer des tracts qui seront distribués par des miséreux payés cinq euros de l'heure et réquisitionne le personnel local :on doit vendre au moins une voiture,mais pas une d'occasion qui prend la poussière depuis six mois,non,UNE NEUVE !,il faut que le métal,le carrelage,les vitres et la dentition des loufiats brillent,il faut des paillettes,des cotillons,les gueux VEULENT rouler dans une Clio pourrie et anxiogène qui leur coutera un an et demi de salaire,ils vont PRENDRE D'ASSAUT la boutique alors qu'il y a mile autres choses à faire de nos dimanches;foin des pitioiseaux,du jardinage,de la lecture contemplative,Renault,c'est le rêve,RENAULT C'EST LE POUVOIR,reprenez donc un peu de coke,Gérard...

Le commercial a bien du se fader le discours maison mais il n'est pas dupe,il va encore se faire plus chier que d'habitude et devra s'estimer heureux s'il arrive à refourguer une paire d'essuie glace à des touristes Slovènes qui passaient dans le secteur,heureux de trouver des ploucs qui travaillent un jour férié;en attendant,il va se faire hurler dessus par sa bonne femme qui croyait avoir épousé un "winner" susceptible d'assurer loisirs et éducation aux deux mômes issus d'un premier mariage qui s'avère en fait n'être qu'une lopette mythomane désargentée,désenchantée,incapable même de préserver l'intégrité de son Week-end pour emmener au moins lesdits chiards au Mac Do local.

Tocard!

Ce dimanche matin,Gérard se pointa guilleret à huit heures moins quinze à la porte de ses tortionnaires,l' oeuil vif,la démarche ample,souple,féline,habillé de son plus beau costume en Tergal,une flasque de whisky argentée dépassant discrètement de sa poche poitrine en guise d'accessoire.
Gérard fut retrouvé pendu à seize heures moins deux dans les chiottes du concessionnaire de Moizy le Slip.
C'est bien dommage car une vingtaine de minutes plus tard,un couple de retraités un peu simplets venaient timidement négocier une ristourne de 3% sur "ce monospace résolument moderne qui nous permettrait de transporter nos petits enfants dans le confort " et c'est la brave Rachel,femme de ménage de son état qui réalisa la première vente et toucha la substantielle prime.

* Astuces de Tonton Crevard 
 - N°1:comment pondre du texte sans trop se fatiguer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire