dimanche 27 avril 2014

Les bars à pluie (PDLF/2017)

Depuis le printemps 2014,le climat était parti en vrille,pas qu'un peu,en double lutz piqué je dirais même...D'ailleurs depuis 2017,un procès impliquant Vladimir Poutine était en cours car on le soupçonnait d'avoir aggravé la situation*...
En attendant tandis qu'au sud de la Loire,il pleuvait comme vache qui pisse,surtout au pied des Pyrénées,au nord,hormis en Bretagne,rien.
Pourtant dès qu'ils voyaient la queue de l'ombre d'un nuage,les agriculteurs sortaient séance tenante leurs drones avec leur petit mélange perso pour tenter d'apporter un peu d'humidité sur leurs maigres cultures,hélas,ça ne faisait qu'accélérer la décrépitude de leurs semences,les substances chimiques finissant toujours par retomber...
Comme d'habitude,des petits malins tentèrent de profiter de la situation:au Japon,arrosé comme jamais,des promoteurs peu scrupuleux avaient ouvert des bars à soleil pour offrir aux autochtones leur dose d'UV cancérigènes (comme si les radiations nucléaires,la J-pop et les couleurs qu'ils utilisent dans leur packagings ne suffisaient pas),en France,l’inénarrable Jean Darty-Sarkozy se lança dans la filière douteuse des bars à pluie.
Mais qu'est ce donc,un bar à pluie,me direz vous?(bon,c'est une formule littéraire en vrai vous vous en tamponnez mais chut,il faut pas le dire,sinon je passe pour un blaireau).
Le concept du bar à pluie est on ne peut plus simple:le ou les clients réservent dans le bar un espace privatif.Au sein de cet espace et en fonction de leurs gouts,les consommateurs peuvent ensuite choisir le cadeau que voudra bien leur faire le dieu de la pluie:petit crachin duveteux idéal pour hydrater la peau et se relaxer sans finir version éponge,averse taquine rompant avec élégance le quotidien, énergisante sans être oppressante;grosse pluie bien lourde pour les amateurs de sensations fortes et ceux qui sont en manque,averse de grêle vivifiante martelant impitoyablement la peau pour les masochistes et les habitants du Nord Pas de Calais et des Ardennes.
Pendant que tombe la séraphique substance,les usagers peuvent bien entendu consommer mets et boissons de leurs choix sous les outrages artificiels des cieux en fibre de carbone ou prudemment abrités pour les petits joueurs;seule entorse au concept Nippon honteusement plagié,il n'était plus question ici de  maids à moitié à poil ces pauvres petites créatures ayant une trop grande propension à attraper la crève à force d'essuyer les intempéries.
Contre toute attente,ce commerce saugrenu fit une vaporette (l'usage du tabac a été,je vous le rappelle interdit en 2019) et le délire fut poussé jusqu'à ses dernières extrémités pour ceux qui avaient encore la chance de s'offrir des loisirs:diffusion de parfum de plantes fouettées par la pluie,sensuelle odeur d'argile émanant de sols subitement détrempés,évocation sublime de sous bois protecteurs aux feuilles frottées,battues par le vent,vaporisées de gouttelettes nourricières.

*procès au cours duquel l’intéressé aurait déclaré"estimez vous heureux que je n'ai fait tomber que de la pluie" et qui est depuis suspendu pour supplément d'information

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire