jeudi 12 juin 2014

L'Etalon (2017/MNDF)

J'avais eu l'idée d'écrire ce texte il y a quelques jours mais je ne savais pas comment présenter l'argument principal.
Heureusement,comme la réalité est aussi dégueulasse que la fiction même en y mettant une solide dose de pessimisme,je suis tombé sur un article de"Grinçant.com"qui m'a interloqué (voir lien)

Dès le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy,les pressions des banques Américaines pour qu'une fusion entre l'Euro et le Dollar s'effectue se firent de plus en plus pressantes.
Bizarrement,alors que François Hollande avait déjà balisé le terrain en nommant comme "Conseillère économique"une personnalité plus que suspecte ,la plupart des grands pays européens étaient moyennement chauds sur ce coup là.
Puis,suite sans doute à une distribution générale de pots de vins et de petits cadeaux divers aux grands pontes qui décident de tout à notre place en évitant soigneusement de nous demander notre avis ,un terrain d'entente fut trouvé:la nouvelle chimère monétaire s'appellerait "l'étalon","Stallion"en version U.S et serait donc utilisable dans tous les pays que nos impérialistes préférés considèreraient comme civilisés.

Grâce à cette dénomination,chaque entité économique pourrait continuer comme si de rien n'était à battre sa propre monnaie,le "E"restant valable en Europe et le "S"resterait en vigueur;il n'était d'ailleurs pas question de changer de symbole pour ces quelques traines savates,déclarera d'ailleurs Hillary Clinton en"off" à cette occasion.
La propagande médiatique habituelle présenta cette grande nouvelle comme un nouveau bienfait et la preuve d'une volonté de nombreux peuples à travailler ensemble à un échelon mondial mais,petit détail relégué dans l'argumentaire en arrière plan,comme les deux monnaies précédentes n'étaient pas équivalentes,l'Euro/Étalon subit donc une dévaluation de trente pour cent ce qui appauvrit par conséquence le populo dans les mêmes proportions.

Seule consolation,les biens industriels du protectorat européen redevinrent du coup compétitifs sur le marché international d'autant plus que la plupart des grandes industries et centrales d'achat et de distribution adoptèrent pour fêter l'heureux évènement la législation américaine du droit du travail qui pourrait se résumer ainsi:ferme ta gueule et astique!



ps:désolé pour les épouvantables fautes de grammaire et de sens présentes dans la version antérieure de ce texte.
J'ai profité de ces corrections pour remplacer Barack Obama par Hillary Clinton car celle ci sera vraisemblablement élue dans deux ans à la Présidence des États Unis;je colle à l'actualité tel un vieux morpion à sa toison pubienne...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire