dimanche 6 juillet 2014

Pas un peu fou,non?/AAAARGN!

Je n'ai pas la vocation de transformer ce blog en espace informatif ou militant,d'autres le font beaucoup mieux que moi ,cependant,je suis tombé sur une série croustillante de docs traitant de près ou de loin l'épineux problème des soins psychiatriques.
Hors de la psychiatrie,j'en ai moi même tâté,j'ai suivi,ou plutôt subi des thérapies plus ou moins douteuses et expérimentales et gobé des cachetons qui m'ont la plupart du temps transformé en zombie sans bien entendu régler quoi que ce soit à mon problème.
J'ai finalement renoncé à demander de l'aide convaincu que les généralistes et même les spécialistes n'étaient pour la plupart qu'une bande de nazes dans ce domaine.
Ayant lu entre temps divers traités médicaux spécialisés ainsi que les élucubrations de certains psy célèbres,je suis maintenant convaincu que 80% des recherches en psychiatrie et des théories qui en découlent sont purement et simplement de la foutaise!


On pourrait croire que le domaine du soin mental est une science de pointe,basée sur des arguments solides et des protocoles expérimentaux pointus mais,en fait,c'est en réalité"bienvenue chez "Pipeau-Land":le fameux DSM IV qui sert de guide de référence à la plupart des soignants et qui est censé recenser toutes les nuances de pétages de plombs est en fait une émanation conjointe de la FDA (Food And Drug Administration) ,d'une association de psy véreux et de grands laboratoires pharmaceutiques.
Comme on pourra le voir dans le premier documentaire,la création (si,si) d'un nouveau trouble mental se déroule ainsi:
-le laboratoire Machin trouve une nouvelle molécule psychoactive et fait quelques vagues essais pour voir si elle ne fait pas trop crever de malades.
-Machin soumet ensuite sa trouvaille à la FDA et comme les consultants dans ce domaine sont financés au moins à 60% par ces mêmes labos pour des "recherches ",l'approbation est quasiment certaine!
-Une fois la mise sur le marché possible,on réunit quelques psys pour qu'ils se mettent d'accord sur le baratin à fournir à la victime qui va gober leurs saloperies et on imprime le tout dans le DSM,on est ainsi passé d'une centaine de maladies officielles à plus de huit cent en quelques décennies!
-Aux US,hop,petite campagne de pub pour le mouton qui va ensuite réclamer sa dope au médecin traitant qui n'y entrave de toutes façons que dalle et est récompensé par ses fournisseurs.
Je vous laisse découvrir le reste:tests automatisés obligatoires pour les tinenfants conçus bien sur par les labos,suicides et troubles cardiaques à la pelle et meurtres en série qui vont bien!

En France,c'est pas top non plus,dans le deuxième doc,on voit que l’État par mesure d'économie crache ouvertement à la gueule des traitements alternatifs basés sur le dialogue et la mise en situation des malades.Comme pour une maladie classique,l'acte de soin doit être décortiqué en séquences précises:tant de jours d'hospitalisation,tant de piquouzes ,de lavages de culs et autres qui pourront être listés,standardisés et tarifés à la Sécu un peu comme une facture de garagiste quoi;comme dirait Audiard:"et la tendresse,bordel?".

Dans le troisième doc,on voit le résultat de cette belle politique de santé humaniste:les malades pas trop graves sont relâchés sans suivi dans la nature dès qu'ils ne sont plus rentables et bien entendu pour la plupart reviennent à la case départ avec une médication encore plus chère et plus craignos,les malades plus lourds,les pas coopératifs,on ne s'emmerde pas avec eux,hop!on les enferme et on les assomme à coups de barbituriques .
Le manque chronique de personnel n'arrange rien,il n'est d'ailleurs pas rare qu'un soignant se fasse agresser voire carrément buter!

Cerise sur le gâteau,malgré les sommes astronomiques dépensées en recherches par les fabricants de drogues légales,AUCUN argumentaire strictement scientifique sérieux n'est venu étayer leurs allégations malgré les IRMf,de vrais tests en double aveugle et plus de soixante ans d'expériences dans l'art de légumiser autrui;certains médecins refusent carrément et c'est à leur honneur de proposer des traitements médicamenteux qui ne font que minimiser les symptômes sans traiter le mal en déglinguant à log terme une liste considérable d'organes.Au programme:diabète de type II,Maladie d’Alzheimer,incontinence,cirrhose,cancer du foie et des voies respiratoires,youpi! 


  




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire